Selon une étude, l’antisémitisme se répand à l’extrême-gauche allemande

Une étude allemande s'inquiète d'une montée de l'antisémitisme au sein de la gauche de la gauche allemande Source: Reuters
Une étude allemande s'inquiète d'une montée de l'antisémitisme au sein de la gauche de la gauche allemande

Une étude publiée par l'Université libre de Berlin suggère que l’antisémitisme touche plus fortement l’extrême-gauche allemande que ce que l’opinion publique pouvait penser. Les associations juives s’inquiètent et interpellent le gouvernement.

34% des sympathisants d’extrême gauche allemands penseraient que «les juifs ont trop d’influence» dans le pays. C’est ce qui ressort d’une étude menée par l'Université libre de Berlin qui s’est intéressée de plus près au phénomène de l’antisémitisme au sein de la gauche de la gauche, outre-Rhin.

Ayant interrogé 36 000 individus, les chercheurs Monika Deutz-Schroeder et Klaus Schroeder considèrent que l’extrême gauche ne constitue pas «une menace actuelle pour la démocratie allemande» mais préviennent qu’elle pourrait avoir recours à la violence.

Les associations juives s’alarment

Pour les besoins de l’étude, les chercheurs ont séparé en deux groupes les membres de l’extrême gauche et ceux de la gauche radicale. Même au sein de cette dernière, ils sont 16% à considérer que les juifs ont trop de pouvoir. D’autres questions de l’enquête concernaient plusieurs clichés répandus sur les adeptes du judaïsme. Ainsi, 34% des sympathisants d’extrême gauche affirment que les juifs sont «avares». Ils sont 13% à gauche.

Selon l’étude, la propension de l’extrême gauche à recourir à la violence serait en hausse, même si, à l'heure actuelle, elle ne constitue pas «une menace» pour le pays. Ses membres sont tout de même 14% à justifier la violence en politique.

En janvier dernier, des représentants de la communauté juive allemande avaient critiqué les autorités. Le gouvernement d’Angela Merkel affirme que l’antisémitisme n’est pas en hausse dans le pays. Ce que contestent les organisations juives. 401 actes antisémites ont été relevés en 2015, soit une augmentation de 34% par rapport à l’année précédente.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales