Attentat de Dacca : un groupe d’Italiens a été torturé avant d’être tué par les djihadistes

Les dépouilles des victimes italiennes ont été rapatriées à Rome© Gabriel Bouys Source: AFP
Les dépouilles des victimes italiennes ont été rapatriées à Rome

Au cours de la prise d’otage qui a viré au bain de sang dans un restaurant de la capitale du Bangladesh le 2 juillet, les terroristes ont mutilé et torturé un groupe d’Italiens avant de leur ôter la vie.

Les corps de neuf ressortissants italiens ont été rapatriés à Rome le 5 juillet en vue d’une autopsie, qui a révélé des entailles et des mutilations sur les corps. Selon les médecins, les victimes ont subi une lente agonie avant de mourir.

Au total, 20 personnes, pour la plupart des étrangers, ont trouvé la mort dans l’attaque d’un restaurant de Dacca, revendiquée par le groupe terroriste Daesh. Ce dernier a en effet publié les photos de cinq hommes présentés comme les responsables de l’attentat. Selon le gouvernement du Bangladesh, il s’agissait notamment du fils d’un politicien local et d’individus ayant fréquenté de prestigieuses écoles.

A Rome, l’enquête suit son cours pour déterminer si les Italiens étaient spécifiquement visés par l’attaque terroriste.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales