Barack Obama propose un nouveau partenariat militaire avec la Russie en Syrie

Barack Obama propose un nouveau partenariat militaire avec la Russie en Syrie© Kevin Lamarque Source: Reuters

L’administration du président des Etats-Unis a proposé au gouvernement russe un nouvel accord de coopération entre les deux pays, demandant en échange à la Russie de cesser de bombarder les groupes rebelles supportés par Washington.

Les Etats-Unis auraient transmis le texte d'un nouveau partenariat militaire à la Russie, lundi 27 juin, après des semaines de négociations, rapporte Josh Rogin, journaliste au Washington Post. L’élément essentiel de l’accord concerne la promesse de Washington de se joindre aux forces aériennes russes pour partager le ciblage et coordonner leurs frappes contre le groupe terroriste Front al-Nosra, une branche d’Al-Qaïda en Syrie, opposé au gouvernement du président syrien Bachar el-Assad.

L’accord, qui a été approuvé par le président américain, Barack Obama et soutenu par le secrétaire d’Etat John Kerry, demande en échange à la Russie de faire pression sur le président syrien pour cesser le bombardement de certaines factions rebelles, financièrement et militairement soutenues par les Etats-Unis.

Washington a déjà demandé à Moscou de ne pas frapper le Front al-Nosra en Syrie. Les Américains «nous demandent de ne pas le frapper [le Front al-Nosra] parce qu’il y a une opposition "normale" à côté», avait indiqué le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, début juin. «Mais cette opposition doit s'éloigner des positions des terroristes, nous nous sommes mis d’accord là-dessus il y a longtemps», avait-t-il ensuite ajouté.

Le cessez-le-feu est entré en vigueur en Syrie le 27 février 2016 mais il ne s'applique ni à Daesh, ni au Front al-Nosra, ni aux autres groupes reconnus comme terroristes par le Conseil de sécurité de l'ONU. Les factions de l’opposition dites modérée sont, elles, en revanche, concernées.

Fin mai, Moscou a suspendu ses frappes aériennes après avoir reçu l’information que plusieurs groupes armés rebelles désiraient se séparer d’al-Nosra pour rejoindre le cessez-le-feu.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»