MSF refuse les fonds de l'UE pour protester contre sa politique migratoire «honteuse»

- Avec AFP

© Antonio Parrinello Source: Reuters

L'ONG Médecins sans frontières (MSF) a annoncé vendredi qu'elle n'accepterait plus de fonds de l'UE et de ses Etats membres pour protester contre leur politique qui repoussent «les personnes et leur souffrances loin des côtes européennes».

«Cette décision prend effet immédiatement et sera appliquée à tous les projets de MSF à travers le monde», a indiqué l’organisation lors d'une conférence de presse à Bruxelles.

Les fonds européens représentent 8% du budget de l'ONG, a-t-elle précisé, soit 56 millions d'euros en 2015 (19 millions des institutions de l'UE et 37 millions des Etats membres).

MSF décline également les financements de la Norvège (près de 7 millions d'euros l'an dernier), car même si ce pays n'est pas membre de l'UE, il participe selon elle à sa politique migratoire.

L'ONG fustige notamment l'accord conclu en mars entre l'UE et Ankara, qui prévoit le renvoi de tous les nouveaux migrants arrivant sur les côtes grecques depuis la Turquie vers cette dernière.

Si ce pacte controversé a eu pour effet de provoquer une baisse considérable des arrivées sur les côtes grecques depuis fin mars, il a aussi suscité de nombreuses critiques de la part des défenseurs des droits de l'Homme.

«Sur les îles grecques, plus de 8.000 personnes, y compris des centaines de mineurs non accompagnés, sont restées bloquées en conséquence directe de ce pacte», a déploré MSF, qui parle de «réponse honteuse de l'Europe».

Les activités de MSF sont financées à 92% par des donations privées, mais l'ONG assure que ce renoncement aux fonds européens ne sera pas synonyme d'abandon de certains de ses programmes.

«Nous allons chercher d'autres sources de financement», a assuré Jérôme Oberreit, secrétaire général international de MSF.

L'ONG a soigné 200 000 hommes, femmes et enfants au cours des 18 derniers mois en Europe et en Méditerranée, rapporte l’AFP.

Lire aussi : Des réfugiés se cousent la bouche en protestation contre le démantèlement de la jungle de Calais

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales