Une fillette miraculeusement sauvée des décombres à Alep après l'offensive du Front al-Nosra (VIDEO)

© Capture d'écran @Ruptly

Les services de secours ont réussi à sauver une fillette prise au piège sous les débris d’un immeuble qui s’est effondré après des tirs de mortier du Front al-Nosra, le 5 juin, dans la ville d'Alep, en Syrie.

Des volontaires se sont joints aux services de secours pour sauver une petite fille qui était bloquée sous les débris d’un immeuble touché par les missiles des militants du Front al-Nosra, lors de leur offensive sur le quartier de Burj al Rih, à Alep.

Au cours de ces derniers jours, 270 civils ont perdu la vie en Syrie après de nombreux combats menés par différents groupes armés. Profitant des conditions du cessez-le-feu conclu entre Moscou et Washington le 27 février 2016, qui excluent les groupes tels que l’Etat islamique et le Front al-Nosra, les militants de ce dernier et les rebelles dits «modérés» ont mené plusieurs attaques.

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a par ailleurs communiqué, le 3 juin, que Washington avait demandé à Moscou de ne pas viser le Front al-Nosra pour que les «groupes d’opposition modérée» ne soient pas touchés.

Le 4 juin, les militants du Front al-Nosra et Ahrar al-Sham ont lancé une offensive sur les quartiers kurdes d’Alep tuant plus de 40 personnes, dont des civils, ont confirmé des sources militaires russes. Dans la nuit du 5 au 6 juin, de nouveaux bombardements ont visé des cibles kurdes.

Selon le centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, plus de 2 000 terroristes ont attaqué le quartier kurde d’Alep, dont les combattants des groupes radicaux Ahrar al-Sham et Jaysh Al-Islam qui ont rejoint les rangs du Front al-Nosra. Les recherches de survivants sont toujours en cours, menées par les secouristes et des bénévoles.

Lire aussi : L’armée syrienne gagne du terrain vers Raqqa, Alep toujours sous les bombardements du Front al-Nosra

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales