Turquie : manifestations après la reconnaissance du génocide arménien par l’Allemagne (VIDEO)

© Osman Orsal Source: Reuters

Des centaines de Turcs se sont rassemblés à Berlin et à Istanbul pour contester la décision des députés allemands de qualifier de génocide le massacre des Arméniens en 1915 par l’Empire ottoman, lequel est nié par la Turquie.

A Berlin, près de 10 000 personnes d'origine turque ont manifesté devant le parlement allemand, mercredi 1 juin. Les manifestants ont défilé en brandissant des pancartes affichant des slogans tels que «Arrêtez de déformer les faits historiques» ou «Nous sommes contre la haine ; nous sommes pour la solidarité».

Le 2 juin, le parlement allemand a voté une résolution reconnaissant le génocide des Arméniens par l’Empire ottoman, en 1915 pendant la Première Guerre mondiale, massacre reconnu en tant que génocide par 27 pays. La décision du Bundestag a provoqué une tollé, notamment au sein de la population d’origine turque en Allemagne, qui a manifesté devant le parlement.

Allemagne : manifestations à Berlin contre la résolution du parlement sur le génocide arménien

Cette résolution a également fait réagir les autorités turques qui l’ont décrit comme «insultante» et «hors de propos». «Ils ont brûlé des Juifs dans des fourneaux et maintenant ils diffament le peuple turc en nous accusant d’avoir commis un génocide. Pourquoi ne pas d’abord regarder sa propre histoire», a déclaré le ministre turc de la Justice, Bekir Bozdag, à l’agence de presse turque, Anadolu, précisant que cette décision ne resterait pas sans conséquences pour l’Allemagne. «Le peuple et l’Etat turc n’oublient jamais leurs amis ni leurs ennemis».

Ankara a par ailleurs rappelé son ambassadeur à Berlin. En raison de larges rassemblements devant le consulat allemand à Istanbul, dans le quartier de la place Taksim, des forces de police armées ont été déployées.

D’autre part, trois partis politiques turcs, dont le Parti de la justice et du développement au pouvoir, ont déclaré dans un communiqué commun que «cette décision, qui est contre l’histoire et le futur, aura sans aucun doute des conséquences sur les relations entre l’Allemagne et la Turquie, et endommagera les ponts d’amitiés entre les deux pays».

Néanmoins, le Premier ministre turc, Binali Yildirim, a rappelé que la Turquie et l’Allemagne étaient «deux alliés très importants» et que les relations d’Ankara avec Berlin ne devaient pas «complément et soudainement se détériorer à cause de telles résolutions».

Lire aussi : «Les députés allemands ignorent la pression des lobbys et reconnaissent le génocide arménien»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales