Ankara menace de riposter, rappelle son ambassadeur à Berlin après le vote sur le génocide arménien

Source: Reuters

Le Premier ministre turc a déclaré qu’Ankara rappelait son ambassadeur en Allemagne après l'adoption par le Bundestag de la résolution reconnaissant le génocide arménien, nié par Ankara.

La décision prise par le parlement allemand et soutenue par la chancelière - qui n’a pas pris part au vote à cause d'un emploi du temps chargé - a suscité l'indignation du gouvernement turc.

«L'ambassadeur de Turquie en Allemagne a été rappelé pour consultation», a déclaré le nouveau Premier ministre turc Binali Yildirim, cité par l'agence de presse gouvernementale Anatolyu.

Recep Tayyip Erdogan a par ailleurs réitéré les menaces qu’il avait déjà prononcées la veille du vote.

«Cette résolution va sérieusement affecter les relations turco-allemandes», a-t-il dit devant la presse, au Kenya, où il effectue une visite, ajoutant qu'à son retour en Turquie une décision serait prise sur les «démarches» que prendrait son pays pour y riposter.

Condamnant la décision du Budenstag, Binali Yildirim a même déclaré qu'elle avait été imposée par «un lobby américain raciste».

«La reconnaissance par l'Allemagne de certaines allégations infondées et déformées constitue une erreur historique», a réagi le porte-parole du gouvernement turc Numan Kurtulmus sur son compte Twitter, ajoutant que «pour la Turquie, cette résolution est nulle et non avenue».

Lire aussi : Reconnaissance du génocide arménien : les Turcs mettent la pression sur les députés allemands

Malgré les menaces du gouvernement turc, la chancelière se dit sûre des relations avec Ankara. «Il y a beaucoup de choses qui lient l’Allemagne et la Turquie. Et même si nous avons des points de vue différents sur un cas particulier, l’ampleur de nos relations, de notre amitié, de nos liens stratégiques est grande», a-t-elle conclu.

Les Arméniens, pour leur part, n'ont de cesse de se réjouir de leur «victoire».

«Je suis sûr qu’avoir reconnu et condamné la crime le plus grave qui été commis il y a 101 ans pourra contribuer à éviter de nouveaux génocides. Aujourd’hui, l’Allemagne a confirmé son respect des valeurs démocratiques et la défense des droits de l’homme», a fait savoir le président du parlement arménien Edouard Charmazanov lors d'une conversation téléphonique avec le vice-président du Bundestag Edelgard Bulmahn.

Les Arméniens estiment qu'1,5 million de leurs concitoyens ont été tués durant les dernières années de l'Empire ottoman. Plus de vingt pays, dont la France, l'Italie et la Russie, ont reconnu ce génocide.

La Turquie affirme, pour sa part, qu'il s'agissait d'une guerre civile, dans laquelle entre 300 000 et 500 000 Arméniens - et autant de Turcs - ont trouvé la mort.

Lire aussi : Le centenaire du génocide arménien commémoré aux quatre coins du monde

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales