Daesh appelle à la destruction des antennes paraboliques avant le Ramadan

© Capture d'écran du compte de Twitter

Les responsables du groupe terroriste ont demandé à leurs militants de se débarrasser de leurs antennes paraboliques car les agences de renseignement internationales pourraient les utiliser pour détecter des attaques.

Le site internet officiel des terroristes, Welayat Nineveh, a mis en ligne, le 31 mai, une vidéo où deux hommes présentés comme Abu Saad al-Ansari et Abu Abdullah al-Ansari expliquent les risques liés à l’utilisation d’antennes paraboliques. D’après eux, les services de renseignement occidentaux peuvent les utiliser pour identifier d’où partent leurs attaques. Pour cette raison, les djihadistes demandent aux résidents de Mossoul de s’en débarrasser.

A la fin, la vidéo donne des exemples de la manière dont de vrais djihadistes doivent détruire leur équipement technique : les extrémistes écrasent des téléviseurs et des magnétoscopes.

Les djihadistes de Raqqa ont aussi publié un communiqué et une vidéo similaire où ils demandent aussi de détruire toutes les antennes paraboliques  avant le début du mois sacré musulman du Ramadan qui commence le 7 juin.

Le Ramadan musulman est une période du jeûne que les djihadistes imposent de façon particulièrement stricte. L’année dernière, des combattants de Daesh avaient suspendu par les poignets deux adolescents de moins de 18 ans qui avaient mangé durant les heures interdites, dans la province de Deir es-Zor.

Ces dernières semaines, les combattants de Daesh ont été forcés d’abandonner des territoires face à des offensives préparées par des troupes gouvernementales et non-gouvernementales en Irak ainsi qu’en Syrie. Le 31 mai, les forces démocratiques syriennes ont réussi à libérer au moins 12 villages situés près de Raqqa. L’armée syrienne, avec le support aérien de la Russie, a aussi libéré un village près du champ de gaz d'Ash Shaer, dans la province syrienne de Homs. En Irak, les forces kurdes des Peshmergas et de Zéravani, équipées de chars T-55, ont lancé une vaste offensive à l’est de Mossoul et libéré au moins dix villages irakiens. Dans le même temps, les Irakiens sont entrés dans le centre de la capitale irakienne de Daesh, Falloujah.

Lire aussi : Raqqa, Moussoul, Falloujah : Daesh attaqué de tous les côtés

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales