Attaque de drone américaine sur le chef taliban : la famille du chauffeur de taxi tué porte plainte

Le 21 mai dernier, alors qu’il voyageait à bord d’un taxi, le mollah Akhtar Mansour, le chef des Talibans afghans, a été abattu par le tir d’un drone de l’armée américaine. Mais la destruction du véhicule a aussi causé la mort du chauffeur de taxi.

Le 21 mai dernier, le chef des Talibans afghans le mollah Mansour a été tué de plusieurs frappes de drones américaines alors qu’il se trouvait dans un véhicule sur une route du Baloutchistan, au sud-ouest de la ville d'Ahmad Wal, dans l'ouest du Pakistan. La mission avait été autorisée par le président américain Barack Obama et réalisée par les forces d’opérations spéciales américaines. 

Mais le mollah Mansour n'a pas été la seule victime de ce raid, et le chauffeur du véhicule a lui aussi péri dans l'attaque. Les responsables américains avaient qualifié «d'autre combattant masculin» le chauffeur du véhicule, mais selon des sources sécuritaires pakistanaises, il s'agit de Mohammed Azam, qui travaillait pour la compagnie de location Al Habib, établie près de Quetta, la capitale du Baloutchistan.

Mais la famille de Mohammed Azam à porté plainte contre les Etats-Unis. Seule ressource financière pour sa famille de quatre enfants et son frère handicapé, il était chauffeur de taxi depuis huit ans dans la région. «Mon frère était innocent. Il était très pauvre. C'était le seul soutien d'une famille avec quatre jeunes enfants», a déclaré à l'AFP Qasim Azam, le frère de la victime. «Mon but est de prouver l'innocence de mon frère, présenté comme un insurgé alors qu'il n'était qu'un simple chauffeur». 

La police pakistanaise et des responsables locaux ont confirmé dimanche qu'une plainte avait bien été déposée mais ont refusé de commenter les suites éventuelles données à cette affaire.

Depuis 2004, les Etats-Unis ont mené des centaines de frappes de drones dans les régions pakistanaises bordant l'Afghanistan, souvent au détriment de la souveraineté territoriale du Pakistan, comme la dernière attaque visant le mollah Mansour. Dans un communiqué publié le 25 mai, les Talibans afghans ont annoncé la nomination du mollah Haibatullah Akhundzada comme nouveau chef pour succéder au mollah Mansour.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales