Selon le fabricant de lessive les médias ont «sur-réagi» à sa publicité qualifiée de raciste (VIDEO)

© Capture d'écran, page Facebook : Christopher Powell

L’entreprise chinoise de détergents a accusé les medias étrangers de susciter la polémiques autour d’une publicité où on voit un homme noir se transformer en asiatique à la peau claire après s’être «nettoyé» avec les produits vanté par la vidéo.

Shanghai Leishang Cosmetics prétend condamner fortement la discrimination raciale, mais a accusé les médias étrangers d’amplifier la polémique autour de la publicité qui est apparue pour la première fois sur les réseaux sociaux chinois en mars dernier, avant d’être retirée. Elle avait en effet entretemps attiré les critiques des médias.

«Nous regrettons que la publicité a fait l’objet de controverses», peut-on lire dans un communiqué diffusé par l’entreprise samedi. «Mais nous n’allons pas nous soustraire à nos responsabilités quant au contenu controversé.»

Ainsi, la société chinoise a présenté ses excuses pour les dommages causés au peuple africain «à cause de la propagation de la publicité et de l’amplification excessive causée par les médias».

«Nous espérons sincèrement que le public et les médias ne les prendrons pas à la légère», conclut le communiqué.

La publicité pour la lessive textile Qiaobi a suscité plusieurs accusations de racisme en ligne et dans plusieurs médias. La vidéo, recueillant près de 7 millions de vues sur Youtube, montre un ouvrier africain attiré par une jeune Chinoise qui le pousse dans une machine à laver, après lui avoir mis dans la bouche une capsule de produit détergent. Un jeune Chinois, propre et fringant, en ressort après lavage.

Dans une interview au journal The Global Times, un employé de l’entreprise Shanghai Leishang Cosmetics a qualifié les personnes choquées par cette publicité de «trop sensibles», ajoutant que le problème de discrimination ne s’est jamais posé lors de la production de la vidéo.

Lire aussi : en utilisant une photo d’une femme voilée, le ministère canadien de la Santé fait scandale

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales