Les publicités françaises qui ont fait le plus polémique

Produits Dishes Goods© capture d'écran
Produits Dishes Goods

L’enseigne Dishes Goods vendus par le BHV créée la polémique avec des messages jugés sexistes sur des produits vaisselle. Retour sur les plus grosses polémiques liées à la publicité.

  • Dishes Goods : «Il faut pomper pour que ça gicle» !

Les nouveaux slogans de cette marque vendue par le BHV sont douteux. On peut y lire «Ne pas avaler ? Zut, pour une fois que j’étais d’accord» ou bien «c’est connu, le plaisir vient en astiquant». Des petites phrases qui font polémique depuis ce week-end sur les réseaux sociaux. Quand certains y voient juste de l’humour potache d’autres montent au créneau et jugent cette publicité réellement sexiste.

  • Cuisinella : «Ça sent le sapin»

En 2012, c’est la marque de cuisine Cuisinella qui était au cœur d’une vive polémique sur son spot publicitaire. Dans cette vidéo on voyait une fausse caméra cachée qui mettait en scène des faux passants qui se faisaient tirer dessus avec des balles de peinture. Ces derniers étaient «réanimés» puis enfermés dans un cercueil. Après quelques minutes de panique, les fausses victimes arrivent à ouvrir le cercueil. Et là surprise, ils se retrouvent dans une cuisine Cuisinella avec pour slogan «n’attendez pas qu’il soit trop tard avant d’en profiter»… La vidéo a créé un véritable bad-buzz pour la marque.

  • Sixt : «Monsieur le Président la prochaine éviter le scooter. Sixt loue des voitures avec vitre teintées»

Peu après la révélation de la liaison entre François Hollande et l'actrice Julie Gayet par le magasine Closer, le loueur de voiture a sauté sur l’occasion. Les clichés volés par le magasine people montraient le président en scooter devant l’appartement de sa maitresse. Le marque de location lui propose donc d’éviter de se faire avoir la prochaine fois et d’utiliser une voiture aux vitres teintées !

Ce n’est pas la première fois que Sixt réalise ses publicités en rapport avec l’actualité. D’autres slogans comme «M. Copé, M. Fillon chez Sixt aussi, tout le monde gagne» ou «Monsieur Valls vous vous sentirez tellement bien à l’intérieur» ou encore «Désolé M. Sarkozy en France on se fait doubler par la gauche» !

  • Vita Liberté : «Vous êtes grosses, vous êtes moches, payez seulement 19,90 euros et soyez seulement moches»

Le groupe de salle de sport low cost a lancé une nouvelle campagne de publicité en août dernier qui n’a pas été beaucoup appréciée… Le slogan décliné au féminin et au masculin a généré de vives réactions sur les réseaux sociaux. Pas sûr que ces affiches aient fait exploser le nombre d’abonnement à la salle de sport !

  • Babette : «je la lie, je la fouette, et parfois elle passe à la casserole»

Ce slogan qui vante les mérites de la nouvelle crème fraîche de la marque Babette a déclenché la colère des féministes. Des associations avaient mis en place des pétitions pour que les publicités soient retirées des panneaux publics. Mais ces actions n’ont pas arrêté les publicitaires pour autant qui sont revenus quelque temps après avec pour slogan «Babette j’en fais ce que je veux».

 

Lire aussi : «Raciste et sexiste» : une marque de lait allemande fait scandale avec des pin-up sur ses bouteilles

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales