Washington et l’Europe nordique insistent sur la prolongation des sanctions contre la Russie

Source: Reuters

Barack Obama et les leaders des pays nordiques présents à Washington en visite officielle ont exprimé leur position commune sur la nécessité de prolonger les sanctions contre la Russie jusqu’à l’application totale des accords de Minsk en Ukraine.

C’est lors d’un sommet à la Maison Blanche que le président américain Obama et les leaders du Danemark, de la Finlande, de l’Islande, de la Norvège et de la Suède ont pu aborder non seulement les questions de la lutte contre le terrorisme, la protection de l’environnement, mais aussi les sanctions imposées à la Russie.

«Les sanctions contre la Russie à cause de ses actions dans l’Est de l’Ukraine ne peuvent pas être annulées tant que la Russie n’accomplit pas pleinement ses obligations dictées dans les accords de Minsk. Nos sanction imposées à propos de la Crimée doivent rester en vigueur jusqu’à ce que la Russie ne rende ce territoire à l’Ukraine», peut-on lire dans un communiqué, diffusé vendredi par la Maison Blanche.

Ainsi, les dirigeants des pays en question ont de nouveau annoncé leur «soutien à la souveraineté de l’Ukraine et de son intégralité territoriale dans le cadre de ses frontières reconnues internationalement».

Lire aussi : l’AfD demande au gouvernement du Bade-Wurtemberg la fin des sanctions antirusses

Les sanctions contre la Russie ont été imposées pour la première fois le 1er août 2014 sur fond de désaccords concernant la situation en Ukraine et le rattachement de la Crimée à la Russie après un référendum. En réponse, Moscou avait dressé sa propre liste de sanctions qui restreignait l’importation de produits agricoles américains, européens, canadiens, australiens et norvégiens.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales