T comme tank : étrange application de l'Etat Islamique pour éduquer les tout-petits

Capture d'écran
Capture d'écran

Daesh a conçu une application pour smartphone destinée aux enfants. Conçue comme un abécédaire elle associe les lettres arabes aux mots du Djihad tels que le voient les terroristes.

On n'arrête pas le progrès ! Daesh, dans sa candide mission d'éduquer la jeunesse, vient de concevoir une application pour l'apprentissage de l'alphabet, destinée aux Enfants du Califat (Cubs of the Califate), avec images à l'appui. Leur «Département de la propagande de la librairie du zèle» vient de sortir cette application, disponible sur le site de Telegram, selon le Long War Journal.

Baptisé Huroof, cet abécédaire est disponible au format Android. Pour aider les tout-petits à apprendre les lettres arabes, il/elle/ les associe à des mots et images inspirés par la guerre que mène Daesh pour établir son califat.

© internet

Cet application doit nécessairement faire face à quelques problèmes de transcription. Ainsi, la lettre Sin (s) est employée pour former le mot arabe saarukh qui signifie missile. On accompagne la lettre «D» par «dababa», soit un «tank.» On y trouve aussi «dhakheera» pour «balles, «fas» pour «hache» et ainsi de suite...

© internet

Paroles et musique

Dans sa philanthropie éducative, l'Etat Islamique n'a pas omis de concevoir des jeux pour faciliter l'éducation infantile, sur fond sonore musical. Car cet étrange outil d'apprentissage pour les tout-petits contient aussi plusieurs sémillantes comptines et chansons utilisant le vocabulaire habituel des djihadistes.

page d'accueil de Huroof© internet
page d'accueil de Huroof

Il s'agit de la toute dernière idée créative du groupe terroriste pour endoctriner les enfants de la région sous leur contrôle, en Irak et en Syrie. Plusieurs vidéos sont déjà sorties montrant les Enfants du Califat plongés dans un entrainement rigoureux et impliqués dans de brutales exécutions.

Selon le journal The Guardian, le site Telegram a bloqué 787 canaux de diffusion relatifs à l'Etat Islamique, l'an dernier seulement.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales