Kuwait Airways préfère suspendre ses vols intra-européens que d’accepter des Israéliens à bord

© Source : wikipedia

La compagnie aérienne nationale du Koweït a annulé tous ses vols intra-européens afin d’éviter «de prochaines accusations criminelles et civiles» en Europe après son refus de permettre à des citoyens israéliens d’emprunter ses appareils.

C’est Lawfare Project, un groupe de réflexion juridique américain à but non lucratif, qui a contesté les mesures de la compagnie aérienne devant les tribunaux européens. L’organisation américaine lutte contre le boycott décrété par certains pays à l’encontre de l’Etat d’Israël. 

A la mi-avril, un ressortissant israélien vivant à Genève s'était vu interdire de monter à bord d’un appareil de la Kuwait Airways uniquement parce qu'il était porteur d’un passeport israélien. Son avocat genevois Philippe Grumbach a déposé une plainte administrative dénonçant une violation de la législation suisse, qui condamne toute discrimination fondée sur la race, la religion ou l'origine ethnique d'une personne.

Philippe Grumbach a également demandé à l'Office fédéral de l'aviation civile (OFAC) de se pencher sur ce dossier, relevant que le droit d'une personne résidant en Suisse à voyager a été violé, vu que la compagnie a refusé de vendre à son client un billet sur un vol entre Genève et Francfort à cause de sa nationalité.

Lire aussi : «Ne diabolisez pas Israël» : le Canada adopte une motion contre l’appel au boycott et BDS

Plus tôt dans l’année, Kuwait Airways a préféré retirer de son offre la liaison New York-Londres plutôt que d’accepter de transporter des citoyens israéliens entre ces deux villes. Le département américain du Transport avait alors qualifié le refus de la compagnie de permettre à des Israéliens d’emprunter ses avions de «discrimination excessive», vu que ceux-ci avaient parfaitement le droit de voyager entre les Etats-Unis et la Grande-Bretagne.

«Ironiquement, le boycott d’Israël par la Ligue arabe a été introduit avec l’objectif affiché de délégitimer et pousser à la faillite l'Etat juif», a écrit Lawfare Project sur son site Internet.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales