La Palestine dénonce l'expulsion deux arabes d'un avion grec après la colère de passagers israéliens

La compagnie Aegean a forcé deux passagers arabes à quitter un de leurs avions. Source: Reuters
La compagnie Aegean a forcé deux passagers arabes à quitter un de leurs avions.

Dimanche, une compagnie aérienne grecque a forcé deux passagers arabes, israélien et palestinien, à quitter en avion face aux craintes de passagers israéliens. L'Organisation de libération de la Palestine qualifie ce comportement «d'apartheid».

Expulsés d’un avion parce que Palestiniens. Dimanche, un Arabe israélien et un Palestinien ont dû descendre de l'avion de la compagnie grecque Aegean Airlines qui devait les emmener d'Athènes à Tel Aviv quand des passagers israéliens se sont alarmés de leur présence dans le même appareil, a rapporté la compagnie grecque mardi.

Ce mercredi, les autorités palestiniennes ont dénoncé cette attitude, se disant «scandalisés devant les préjugés et la discrimination dont deux Palestiniens ont fait l'objet de la part du personnel de cabine de (la compagnie) Aegean», a dénoncé Saëb Erakat, secrétaire général de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) dans un communiqué.

Si elles ont critiqué la compagnie Aegean qui a «cédé aux pressions», l’OLP a surtout critiqué «le comportement épouvantable des passagers israéliens» qui «rappellent les pires années de l'apartheid sud-africain, ce qui ne diffère en rien de la politique que mène le gouvernement israélien contre les Palestiniens sous prétexte de sécurité». 

Jugeant cet incident «raciste», l’OLP a appelé «le gouvernement grec à agir fermement contre ces agissements racistes, et en particulier à offrir une compensation aux deux passagers palestiniens». De son côté, la compagnie aérienne a expliqué avoir indemnisé les deux passagers et a tenu à «les remercier pour leur compréhension et collaboration».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales