Fête du travail 2016 : les célébrations du 1er mai se poursuivent partout dans le monde

Des milliers de personnes dans beaucoup de pays du monde descendent dans les rues pour célébrer le 1er mai, la fête du Travail et du printemps marquée par de nombreuses solennités et manifestations.

  • Les débordements du 1er mai se poursuivent dans les rues de Paris.

  • Des affrontements ont éclaté entre des manifestants d’extrême gauche et la police à Turin, après qu’une contremanifestation a été organisée pour s’opposer aux partisans du Parti démocrate actuellement au pouvoir. Des extrémistes de gauche ont allumé des torches et brandi des pancartes dénonçant l’action du Premier ministre Matteo Renzi, avant d’affronter ses partisans. La police a répondu en chargeant dans la foule des manifestants afin de les séparer en deux groupes.

    A Milan, des membres du syndicat Unione Sindacale di Base (USB) se sont battus avec les vigiles d’un magasin Zara sur la Piazza Duomo.

  • A Schwerin, des partisans du Parti national-démocrate d’Allemagne ont marché à travers la ville jusqu’à la gare accompagnés par la police.

  • A Londres, Jeremy Corbyn, leader du Parti travailliste britannique, a rassemblé ses partisans sur Trafalgar Square où il a rejeté les allégations d’antisémitisme portées contre son parti et appelé ses partisans à s’unir comme un vrai mouvement.

  • De légers affrontements ont été enregistrés dans la capitale française alors que le défilé du 1er mai a démarré vers 15 heures. Fumigènes, slogans anti-police et CRS sont une nouvelle fois de sortie.

  • A Paris, les manifestations prennent de l'ampleur.

  • Des centaines de Français se réunissent à Paris pour célébrer la fête du travail et marcher contre le projet de Loi travail proposé par le gouvernement français. 

    Lors des manifestations du 28 avril, dans l'ensemble de la France, 78 policiers ont été blessés, dont un se trouve toujours en état d'«urgence absolue». 48 manifestants ont été interpellés et 24 mis en garde à vue.

    Lire aussi : Loi Travail : Retour sur des violences sans précédent à Paris et en province

  • En Turquie, la police d’Istanbul a essayé de disperser la manifestation du 1er mai qui se déroulait sur la place Taksim en faisant usage de grenades lacrymogènes et de canons à eau. Au moins une personne a été tuée, on dénombre également plusieurs blessés.

    En juin 2013, la place de Taksim était le centre d'une vague de manifestations sans précédent ayant visé à dénoncer la dérive islamiste et autoritaire de Recep Tayyip Erdogan. Depuis ce temps, les manifestations sur cette place sont interdites mais les syndicats ne cessent pas de réclamer chaque année de pouvoir y accéder. 

  • A Moscou, plusieurs dizaines de milliers de syndicalistes défilent devant les murs du Kremlin et le mausolée de Lénine en agitant des drapeaux russes et des banderoles traditionnelles de la fête du travail en ce 1er mai 2016.

  • Des milliers de manifestants se sont réunis à Séoul, capitale de la Corée du Sud, pour célébrer la fête du travail. 

    Les Philippins célèbrent la journée internationale du travail à leur manière, en mettant le feu à un mannequin. 

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales