Les proches de Savtchenko annoncent que les préparatifs de son extradition ont débuté

Source: Reuters

La pilote ukrainienne Nadejda Savtchenko, reconnue coupable de la mort de deux journalistes russes, serait en train de remplir un dossier afin de faire valider son extradition vers l’Ukraine, a raconté sa soeur.

«En ce moment, elle remplit des documents : une demande, ses données personnelles et autres. Le responsable de son centre de détention, Alexandre Kalganov, nous a dit qu’ils sont nécessaires à son extradition», a indiqué Vera Savtchenko, la sœur de la pilote, au site ukrainien TSN.

«Selon la procédure en question, elle doit d’abord remplir les documents nécessaires pour lancer l’extradition. Le processus a donc apparemment débuté, mais il faut savoir qu’il est long et pourrait prendre d’un à deux mois», a indiqué à l’agence Interfax Ukraine son avocat Mark Feygin.

Le 18 avril, le président russe Vladimir Poutine s’est entretenu avec son homologue ukrainien à ce sujet, rapporte l’agence RIA Novosti. D’après Petro Porochenko, ils sont parvenus à se mettre d’accord sur «un certain processus» concernant un potentiel échange.

Plus récemment, la présidente du Sénat russe Valentina Matvienko a déclaré que la Russie faisait preuve de «volonté politique» pour échanger Nadejda Savtchenko contre deux ex-militaires russes, Evgueni Ierofeev et Alexandre Alexandrov. Arrêtés en Ukraine en mai 2015, ils ont été condamnés à 14 ans de prison par la cour de Kiev qui les a jugés coupables de «terrorisme». Mais Moscou, comme les rebelles de l’Est de l’Ukraine – que Kiev qualifie de «terroristes» – insistent sur le fait qu’il s’agit là de volontaires russes ayant décidé de leur propre chef de se battre aux côtés des habitants du Donbass.

La pilote ukrainienne Nadejda Savtchenko a été, elle, condamnée à 22 ans de prison par le tribunal de Rostov-sur-le-Don, dans le sud de la Russie. Elle a été reconnue coupable de la mort de journalistes russes dans l’est de l’Ukraine. Elle avait corrigé la trajectoire d’un feu d’artillerie vers le point de contrôle de rebelles ukrainiens où se trouvaient des civils, dont les journalistes russes Igor Korneliouk et Anton Volochine. Elle avait par la suite également franchi la frontière russe de manière illégale.

Lire aussi : Canular : une lettre de «Porochenko» et la pilote ukrainienne interrompt sa grève de la faim

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales