Suisse : la Turquie demande le retrait d'une photo mettant en cause Erdogan

- Avec AFP

Suisse : la Turquie demande le retrait d'une photo mettant en cause Erdogan Source: Reuters
Suivez RT France surTelegram

La Turquie fait pression sur les autorités genevoises pour qu'elles retirent d'une exposition une photo de manifestants qui accusent le président turc Recep Tayyip Erdogan d'être responsable de la mort de Berkin Elvan, un adolescent turc.

Cette exposition, soutenue notamment par la ville de Genève et Reporters sans frontières, se tient déjà depuis une semaine sur la Place des Nations, devant l'ONU à Genève, où viennent presque quotidiennement manifester des citoyens du monde entier.

Elle regroupe 58 photos prises ces dernières années sur cette même place par le journaliste photographe suisse d'origine kurdo-arménienne Demir Sönmez, qui explique vouloir montrer «les multiples luttes des peuples».

Interrogé par l'AFP, le photographe de 56 ans a expliqué avoir été contacté par les autorités genevoises qui l'ont informé que les représentants turcs à Genève demandaient le retrait de la photo.

Cette photo, prise le 14 mars 2014, montre un groupe de manifestants avec une grande banderole sur laquelle figure l'image d'un jeune adolescent souriant aux côtés d'un texte écrit en français : «Je m'appelle Berkin Elvan, la police m'a tué sur l'ordre du Premier ministre turc.» Il s’agissait de Recep Tayyip Erdogan, qui est devenu le président du pays en août 2014. La photo est légendée : «Hommage à Berkin Elvan, blessé par la police turque et décédé à Instanbul après 269 jours de coma.»

Lire aussi : Un photographe grec du journal allemand Bild refoulé à l’aéroport d’Istanbul

Un porte-parole de Genève, Philippe d'Espine, a expliqué à l'AFP qu'il y a eu «une manifestation de la part de la Turquie concernant cette image» et que les autorités de la ville allaient prendre une décision le 26 avril, lors de leur réunion hebdomadaire.

Berkin Elvan avait été grièvement blessé à la tête en juin 2013 par un tir de grenade lacrymogène alors qu'il sortait chercher du pain pendant une intervention de la police dans son quartier, lors de la fronde qui a fait tanguer le régime de Recep Tayyip Erdogan.

Sa mort le 11 mars 2014, après un coma de 269 jours, avait déclenché des manifestations dans toutes les grandes villes du pays où des centaines de milliers de personnes avaient dénoncé le gouvernement du Premier ministre Erdogan, aujourd'hui chef de l'Etat.

Demir Sönmez, né en 1960 à Erzurum, en Turquie, vit à Genève depuis 1990 et a été naturalisé suisse. Il a débuté dans le journalisme et la photographie dans les années 1980 en Turquie avant de demander l'asile politique en Suisse.

Lire aussi : Libre de ne pas quitter le pays : l’éditorialiste néerlandaise arrêtée, toujours retenue en Turquie

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix