La Norvège obligée de verser 36 000 euros à Anders Breivik, victime de «traitement inhumain»

Source: Reuters

D’après le verdict d’un tribunal norvégien, Anders Breivik, qui a tué de sang-froid 77 personnes en 2011, a gagné son procès lors duquel il a accusé l’Etat d’avoir violé ses droits de l’Homme et créé des conditions inhumaines à son emprisonnement.

«L’interdiction des traitements inhumains et dégradants représente une valeur fondamentale dans une société démocratique. Cette obligation s’applique quels que soient le cas, y compris la façon dont sont traités les terroristes ou les meurtriers», a déclaré la juge Helen Andenaes Sekulic, obligeant les autorités du pays à indemniser Anders Breivik à hauteur de 331 mille couronnes (environ 36 000 d’euros) pour les frais de justice.

Le procès a débuté en octobre 2015, suite à la plainte lancée par le meurtrier, tenu isolé dans sa cellule depuis quatre ans.

Pourtant, dans la décision de la cour se référant à la plainte d’Anders Breivik, il est indiqué que l’Etat norvégien n’a pas violé son droit à la vie privée et familiale.

Le tueur norvégien a été condamné à 21 ans de réclusion criminelle, la sentence maximale selon la loi norvégienne, qui peut être prolongée respectivement pour l’assassinat de huit personnes à l’aide d’une voiture piégé et le massacre de 69 autres lors du camp d'été de la Ligue des jeunes travaillistes (AUF) sur l’île d’Utoya.

Depuis, âgé de 36 ans, Breivik mène une lutte constante contre les autorités demandant l’amélioration de ses conditions de détention.

Lire aussi : L'administration pénitentiaire norvégienne laissera Breivik mourir de faim...s'il le désire !

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales