Israël : des manifestants demandent la libération du soldat qui a achevé un Palestinien blessé

Source: Reuters

Deux milliers de manifestants se sont rassemblés dans le centre de Tel Aviv pour protester contre la détention d’Elor Azria, un soldat de Tsahal ayant achevé un Palestinien blessé et à terre. Pour la foule, il s’agit d’un héros national.

Des manifestants se sont réunis sur la place Rabin dans le centre de Tel Aviv tard le soir du 19 avril pour soutenir le soldat de 19 ans ayant exécuté d'une balle dans la tête un Palestinien déjà blessé, le 24 mars à Hébron, en Cisjordanie. Agitant des drapeaux israéliens, ils ont crié des slogans nationalistes. Plusieurs banderoles affichaient «Libérez Elor !», d’autres laissaient entendre qu’il y avait trop de terroristes dans les prisons et qu’il fallait tous les tuer.

La manifestation a été organisée par la famille d’Elor Azria et un ancien député de la Knesset, Sharon Gal. Parmi les participants se trouvaient également des membres de groupes radicaux, dont le Lehava, une organisation juive d’extrême droite accusée d’avoir mené des actes extrémistes contre des non juifs.

Baruch Marzel, leader du parti Kach, un mouvement ultranationaliste reconnu comme terroriste par Israël, l’Union européenne et les Etats-Unis, était lui aussi présent sur la place Rabin. Marzel a été l’un des premiers à féliciter Elor Azria pour cette «opération» réussie.

Alors que Sharon Gal a souligné que le rassemblement était non politique, les participants se sont montrés solidaires, accusant le gouvernement israélien d’avoir abandonné le soldat. L’une des cibles principales de la critique était le ministre de la Défense, Moshe Ya’alon, qui avait qualifié les actions d’Elor Azria d’exécution, ajoutant «nous ne sommes pas Daesh».

Aller plus loin : Palestinien tué à Hébron : malgré les accusations, les soutiens au soldat israélien se multiplient

Cet incident tragique, survenu le 24 mars à Hébron en Cisjordanie, avait été filmé puis diffusé sur Internet avant de provoquer une énorme polémique. Les organisations de défense des droits de l'Homme ont dénoncé une exécution sommaire, alors que des organisations et personnalités d'extrême droite israéliennes ont demandé la libération sans condition du soldat.

Lire aussi : Un tribunal décide le transfert du franco-israélien qui a tué un Palestinien dans sa base militaire

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales