«Soyez gentils !» : le nouveau commandement intimé à la police saoudienne de la charia ?

Source: Reuters

Suite à plusieurs plaintes de la population locale, les autorités d’Arabie saoudite ont décidé de réformer la police de la charia. Désormais, elle ne peut arrêter et persécuter les citoyens qui ont enfreint la loi religieuse.

Selon le nouveau règlement, publié par le gouvernement le 12 avril, la police religieuse doit «remplir le devoir de promotion de la vertu et de la prévention du vice de manière gentille et humaine, à l’instar du prophète et de ses successeurs légitimes».

On attend donc de la police de la charia qu'elle n’intervienne plus sur les cas de consommation de drogues ou d’autres actions qu’elle juge illicites, mais qu’elle en informe ses collègues des forces de l’ordre «ordinaires». «Aucun membre ou responsable de la police religieuse n'est autorisé à arrêter et à persécuter les citoyens pour de tels crimes, ou même à demander aux suspects une pièce d’identité. Seules la police et les autorités antidrogues peuvent prendre ces mesures», indique un communiqué de presse.

Le document explique encore que la police de la charia est un «organisme indépendant» en relation avec le Premier ministre du pays.

Selon la BBC, cette réforme a été décrétée suite aux nombreuses plaintes des Saoudiens. Ainsi, en février dernier quelques membres de la police religieuse ont été arrêtés après avoir attaqué une jeune femme dont le visage n’était pas voilé. En 2013, l'une des interventions de cette police a entraîné la mort d'un Saoudien et d'autres membres de sa famille lors d'une course-poursuite.

Lire aussi : Pakistan : les islamistes exigent des autorités qu'elles adoptent la charia

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales