Barack Obama : «Ma plus grande erreur, ne pas avoir anticipé l'après-intervention en Libye»

Barack Obama Source: Reuters
Barack Obama

Le président Barack Obama a indiqué ce dimanche 10 avril que son plus grand échec en tant que chef d'Etat avait été de ne pas avoir prévu la dégradation de la situation en Libye après l'intervention militaire en 2011.

«Ma pire erreur a probablement été d'échouer à anticiper le lendemain de ce qui, je pense, était la bonne chose à faire en Libye : l'intervention», a déclaré le président américain Barack Obama sur Fox News.

En 2011, les Etats-Unis ont intégré une coalition de pays européens, notamment la France et le Royaume-Uni, décidés à intervenir militairement en Libye afin de, soi-disant, empêcher le Guide libyen, Mouammar Kadhafi de tuer des civils. Il faisait face à un soulèvement populaire, parti de l'Est du pays.

La secrétaire d'Etat au moment des faits, Hillary Clinton, était un des plus fervents partisans de cette intervention. Elle a dû convaincre le cabinet du président qui était réticent à s’engager dans cette operation.

Lire aussi : L’invasion américaine de la Libye a-t-elle fourni des armes aux terroristes ?

«Diriger de derrière»

Le président Obama avait laissé les Européens prendre la tête des opérations militaires, il avait qualifié cette stratégie américaine : «diriger de derrière». Mouammar Kadhafi a été tué en octobre 2011, le pays s'est par la suite rapidement délité.

En effet, le pays est tombé dans le chaos, devenu la proie de différents groupes armés dont l'Etat islamique qui s'est progressivement implanté, à la faveur du climat d'insécurité.

Barack Obama a récemment critiqué la stratégie des dirigeants français et britanniques, les accusant de n'avoir rien fait pour accompagner la Libye après l'intervention, dans un entretien accordé à The Atlantic.

Lire aussi : Le nombre des terroristes de Daesh en Libye aurait doublé en un an

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales