Charles Michel : «Il y aura d’autres attentats en Europe et peut-être même en Belgique»

Charles Michel Source: Reuters
Charles Michel

Dans un entretien publié samedi par La Libre Belgique, le Premier ministre belge Charles Michel, préoccupé par les récents attentats, a prévenu l’Europe de la possibilité de nouvelles attaques terroristes, pouvant même frapper la Belgique de nouveau.

«Ce qui est terrible sur le plan humain, c’est qu’avant les attentats, j’ai répété des dizaines de fois que le risque zéro n’existait pas. Nous redoutions ce qui est arrivé, parce que nous voyions une montée en puissance des fanatismes en Europe, débouchant sur une violence extrême», a confié l’homme politique.

Le chef du gouvernement, évoquant le niveau 3 de menace mis en vigueur, a exprimé sa préoccupation, insistant les efforts à déployer. «Nous devons donc tout mettre en œuvre pour améliorer notre capacité d'action sur le terrain de la sécurité», a-t-il conclu, cité par l'agence Belga.

Comme priorité, il a souligné la nécessité «de faire fonctionner les institutions telles qu'elles existent». «Mais imaginer que si la Cocof et la Cocom n'existaient pas à Bruxelles, on n'aurait pas eu d'attentats, il faut se pincer pour dire ça sans rire».

La Belgique est en état d’alerte depuis les attaques meurtrières qui ont frappé sa capitale le 22 mars. Une double explosion dans le hall de l'aéroport de Zaventem et une autre dans le métro à la station Maelbeek a coûté la vie à plus de 30 personnes.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales