Allemagne : un ministre veut obliger les réfugiés à apprendre l'allemand sous peine d'expulsion

Thomas de Maizière Source: Reuters
Thomas de Maizière

Le ministre allemand de l'Intérieur Thomas de Maizière a déclaré qu'il envisageait une nouvelle loi qui pourrait exiger des réfugiés qu'ils apprennent l'allemand et s'intègrent dans la société sous peine de perdre leur droit de séjour.

Pour ceux qui refuseraient d'apprendre l'allemand ou d'accepter des offres d'emplois, «ils ne pourraient y avoir de permis de séjour dépassant les trois ans», a-t-il déclaré lors d'une intervention sur la chaîne de télévision ARD ce dimanche. Le ministre espère corréler la réussite de l'intégration avec la durée du séjour d'un migrant en Allemagne. 

Thomas de Maizière représente la ligne conservatrice du parti de la chancelière Angela Merkel, l'Union chrétienne-démocrate. Le Vice-chancelier Sigmar Gabriel a salué ce projet de loi, qui devrait être présenté en mai : «Nous devons non seulement soutenir l'intégration, mais l'exiger», a-t-il déclaré au quotidien allemand Bild.

Un revers électoral pour Angela Merkel

Cette déclaration intervient après que l'Union chrétienne-démocrate (CDU) ait subi un revers considérable lors des élections régionales du 13 mars dernier en Allemagne. Ce scrutin a également marqué l'ascenssion du parti d'extrême-droite allemand l'Alternative pour l'Allemagne (AfD).

Près d'un million de migrants sont arrivés en Allemagne en 2015 en provenance du Moyen-Orient et d'Afrique. Le ministre allemand de l'Intérieur Thomas de Maizière a indiqué que plus de 100 000 étaient arrivés depuis le début de l'année.

Lire aussi : Frauke Petry, présidente de l’AfD : «L’Allemagne a besoin d’une nouvelle alternative»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales