Elections : «nécessaires» en Syrie, pas en Arabie saoudite, selon l'ambassadeur du royaume à l'ONU

Elections : «nécessaires» en Syrie, pas en Arabie saoudite, selon l'ambassadeur du royaume à l'ONU Source: AFP
Le roi d'Arabie Saoudite, Salmane ben Abdelaziz Al Saoud

Les élections ne sont pas nécessaires en Arabie saoudite car les Saoudiens sont plus heureux avec le système actuel que la quasi totalité des pays du monde, selon l'ambassadeur du royaume auprès de l'Organisation des Nations unies (ONU).

Le journaliste britannique Mehdi Hasan travaillant pour Al Jazeera a demandé au représentant permanent de l'Arabie saoudite auprès de l'ONU, Abdallah al-Mouallimi les raisons pour lesquelles son pays appelait à l'organisation d'élections en Syrie alors que seuls des scrutins municipaux se déroulent dans le royaume saoudien.

«Si la population de Syrie devrait pouvoir choisir ses dirigeants, pourquoi tel n'est pas le cas pour l'Arabie saoudite ?», a demandé le journaliste. «La question clé est : est-ce que la population est contente et satisfaite avec la forme de gouvernement qu'elle a et je voudrais dire que si vous faîtes un sondage en Arabie saoudite, vous trouverez un très fort degré de soutien au système actuel», a alors répondu Abdallah al-Mouallimi, avant de poursuivre : «Ce qui est important dans le pacte entre le gouvernement et les gouvernés, c'est l'acceptation mutuelle.»

Lire aussi : Bruxelles : les Saoudiens et les Turcs dénoncent une différence de traitement en détournant Plantu

Les représentants forment une «assemblée consultative»

En décembre dernier, des élections municipales ont été organisées dans le pays et pour la première fois de l'histoire, les femmes ont pu prendre part au vote. Les représentants forment une «assemblée consultative», qui peut proposer des lois mais qui n'a pas le pouvoir de les mettre en place.

Les partis politiques sont bannis en Arabie saoudite et le pays est dirigé par un roi qui siège au sommet de l'Etat comme un monarque absolu. Pourtant, le royaume saoudien fait partie des pays à avoir appelé à l'organisation «d'élections libres et transparentes» en Syrie.

Lire aussi : L’Arabie saoudite devient propriétaire de la plus grande raffinerie des Etats-Unis

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»