Légion d'honneur au prince saoudien : l'indignation silencieuse des Internautes et politiques

© Philippe Wojazer Source: Reuters

Après que François Hollande a décoré dans le secret le prince saoudien Mohammed bin Nayef bin Abdelaziz Al Saoud de la plus haute distinction française, l'opposition et plus généralement les Internautes commencent peu à peu à montrer leur effarement.

Si l'histoire n'a quasiment pas été relayée par la presse hexagonale, les internautes renseignés se sont mis, dès l'annonce de la nouvelle, à montrer leur agacement et leur indignation. En effet, tous semblent être comme bouche-bée de voir le chef de l'Etat décorer de la légion d'honneur l'héritier du Royaume saoudien :   

© Capture d'écran réalisée sur corto74.blogspot.fr/

En savoir plus : François Hollande a remis la légion d'honneur au prince héritier saoudien, a annoncé Ryad

Inutile de préciser que les caricatures en tout genre se sont mises à fuser à l'annonce de la nouvelle. Et les jeux de mots sont au rendez-vous, surtout lorsqu'il s'agit de rappeler le système judiciaire de l'Arabie saoudite où coups de fouets et décapitations sont monnaie-courante.

Même l'aspect de la médaille de la légion d'honneur, qui est de couleur rouge, est comparé par les caricaturistes au sang versé par les détenus victimes de tortures en Arabie saoudite : 

Le fait que l'Arabie saoudite ait pris la présidence du panel des droits de l'Homme de l'ONU en septembre 2015, passe également sous le feu des critiques et est sujet aux moqueries :

 

D'autres dénoncent les intérêts financiers à l'origine de la fléxibilité du gouvernement face au sujet des droits de l'Homme et des décapitations en Arabie saoudite : 

Lire aussi : Nathalie Goulet : «Nous entretenons d’excellentes relations avec l’Arabie saoudite»

Quant à la médaille de la légion d'honneur, beaucoup critiquent sa perte totale de valeur au fil du temps : 

Des titres en profitent d'ailleurs pour rappeler l'épisode de l'été dernier, où François Hollande avait remis la légion d'honneur aux soldats américains en congé qui étaient parvenus, à l'aide d'autres passagers, à maîtriser un terroriste qui s'apprêtait à commettre une tuerie dans un train Thalys reliant Amsterdam à Paris :

 

© Capture d'écran réalisée sur http://lucien-pons.over-blog.com/

Certains ont l'air de tout simplement ne pas comprendre comment le chef de l'Etat ait pu décerner une telle distinction à l'héritier d'un Royaume qui pratique la décapitation et autres sévices violents et totalement contraires aux droits de l'Homme :

 

Quelques Twittos n'ont pas manqué d'ironie pour commenter les faits : 

L'opposition s'offusque du choix du président 

Sur son compte Twitter, le Secrétaire Général du Rassemblement Bleu Marine, Gilbert Collard, généralement très critique envers les choix du gouvernement en terme de politique intérieure comme extérieure, n'a pas manqué de mettre en exergue les frappes russes en Syrie qui luttent activement contre l'Etat islamique, rappelant que, pendant ce temps, le président français remet la légion d'honneur au représentant d'un Etat souvent accusé de soutenir et financer le djihadisme :

De son côté, le maire de Béziers Robert Ménard a ironisé sur ce choix du gouvernement qui est selon lui, en totale inadéquation avec les discours humanistes que tiennent généralement les politiques sur les valeurs de la République : 

Le bras droit de Marine Le Pen Florian Philippot, n'a pas hésité quant à lui, à parler de «soumission» du chef de l'Etat : 

Vendredi dernier, lors de sa visite à Paris, le prince héritier saoudien  Mohammed bin Nayef bin Abdelaziz Al Saoud à reçu la légion d'honneur de la part de François Hollande.

«Au terme de leur entretien, le président français a remis à son altesse la médaille de l’ordre national de la Légion d’honneur qui est la plus haute distinction française pour tous ses efforts dans la région et dans le monde dans la lutte contre le terrorisme et l'extrémisme», a déclaré l'agence soudienne SPA dans son communiqué

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales