La police hollandaise maîtrise un homme retranché dans les toilettes d'un Thalys

La police hollandaise maîtrise un homme retranché dans les toilettes d'un Thalys
La police a fait évacuer la gare de Rotterdam.
Suivez RT France surTelegram

Après qu'un homme s'est enfermé précipitamment dans les toilettes d'un train Amsterdam-Paris, le Thalys a été évacué en gare de Rotterdam. La police a rapidement interpellé le suspect.

Après s'être enfermé dans les toilettes d'un Thalys Amsterdam - Paris, un procédé qui rappelle la tentative d'attentat du mois d'août, un homme a été interpellé par la police hollandaise en gare de Rotterdam. Selon Le Soir, après avoir tenté de discuter, la police a finalement donné l'assaut.

Le Thalys Amsterdam-Paris avait été stoppé et évacué, ce matin, après qu'un homme potentiellement armé a été repéré dans les toilettes.

Selon Thalys, le train a été stoppé peu avant 9 heures à Rotterdam, et les passagers ont été évacués. «Les forces de sécurité ont la situation sous contrôle, il n'y a plus de risque pour les passagers», expliquait Thalys sur son compte Twitter. 

Sur les réseaux sociaux, plusieurs photos ont rapidement montré en effet la présence sur place de plusieurs policiers, lourdement armés.

«Jusqu'à présent, nous n'avons aucune indication indiquant que l'homme est armé», a souligné la police locale sur son compte Twitter. Une «équipe d'arrestation» est sur place et tente de parler avec l'homme pour le faire sortir des toilettes.

Selon les premiers éléments, c'est un passager qui aurait signalé, sur Twitter, la présence d'un passager suspect qui se serait enfermé dans les toilettes du Thalys dès son entrée dans le train. 

Le suspect, dont on ne sait rien pour l'instant, aurait menacé de faire exploser une bombe. Après s'être retranché dans les toilettes, il a finalement été interpellé peu avant 10 heures.

Cette affaire rappelle forcément la tentative d'attentat du mois d'août, lorsqu'un homme armé d'un AK-47 avait pénétré dans un Thalys Amsterdam-Paris avant d'ouvrir le feu. Le massacre avait été évité grâce à l'intervention rapide de deux militaires américains en vacances. 

Suite à cet attentat avorté, François Hollande et les ministres hollandais et belges avaient plaidé pour un renforcement des contrôles de sécurité dans les trains. Une plate-forme téléphonique avait été mise en place pour signaler rapidement tout comportement suspect.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix