Lavrov sur les USA : lorsqu’une puissance est incontrôlée, ça démoralise

Segrueï Lavrov Source: Sputnik
Segrueï Lavrov

Le ministre russe des Affaires étrangères a accordé une interview à la chaîne de télévision russe REN TV, dans laquelle il a abordé des événements récents, tels que le scandale du dopage, et des problèmes urgents comme la crise des migrants.

Sur les Etats-Unis

«Tout ne dépend pas du pouvoir de Washington. Cette attitude cavalière, de cowboy, finira par appartenir, bien sûr, au passé. C’est douloureux [pour les Etats-Unis] et cela prendra du temps. Mais nous sommes compréhensifs et attendrons que la nouvelle réalité entre dans la tête des politiciens à Washington», a déclaré Segrueï Lavrov en évoquant les relations entre la Russie et les Etats-Unis, à propos, notamment, des sanctions contre la Russie.

Le ministre russe a expliqué pourquoi les Etats-Unis appellent à se préparer à une guerre avec la Russie : «Quand il existe une puissance que rien ni personne ne contrôle, peut-être cela affaiblit et démoralise dans une certaine mesure.» Mais maintenant, les temps changent et les Américains sentent, par exemple, qu’ils ne peuvent pas influencer leurs alliés, comme la Turquie, qui ignorent leurs demandes pour résoudre la crise syrienne.

Sur la crise migratoire

La Russie est désormais rendue responsable par l'Occident de la crise migratoire qui se poursuit en Europe à cause de ses opérations militaires en Syrie. Le chef de la diplomatie russe a expliqué que la crise avait commencé il y a longtemps «quand la Libye a été bombardée et transformée en un chaînon de la contrebande de migrants illégaux venus d’Afrique, d’Irak, d’Afghanistan et du Pakistan». Alors que certains disent que les migrants en Europe sont tous des Syriens, Sergueï Lavrov a insisté sur le fait qu'il s'agissait là d'une «perversion de la vérité» et de «décervelage de la société».

Le ministre russe espère que la situation actuelle est une leçon pour les dirigeants européens qui déclaraient il n’y a pas si longtemps pour convaincre leurs populations que ceux qui arrivaient en Europe ne poseraient pas de problème.

Sur le dopage

De grands athlètes russes, notamment Maria Sharapova, ont été accusés du dopage après que le meldonim a été interdit. Ce médicament est utilisé pour la prévention de l'infarctus du myocarde. Sergueï Lavrov a souligné que les spécialistes et les experts, notamment les créateurs du meldonium, affirment que ce n’est pas du dopage, «mais un moyen pour l’organisme de mieux récupérer ses fonctions de base».

Le ministre a aussi prêté attention au fait que la critique de l’interdiction du meldonium avait rententi dans les médias, mais que l’agence mondiale anti-dopage (AMA) n’y répondait pas. «Je pense que des explications de professionnels doivent être données aux questions de professionnels», a déclaré le ministre russe.

En savoir plus : Sharapova n'est pas seule : plus de 60 sportifs contrôlés positifs au meldonium depuis janvier 2016

Sur l’attaque contre l’ambassade de Russie à Kiev

Le chef de la diplomatie russe a dénoncé l’attaque des Ukrainiens contre l’ambassade de Russie à Kiev, et notamment la participation d’un député ukrainien. Il a aussi déploré que la communauté internationale n’y avait pas réagi. Pour le moment, les membres de la mission russe ne sortent pas dans les rues de la capitale ukrainienne sans nécessité absolue. Sergueï Lavrov a signalé que Moscou réclamerait une indemnisation aux autorités ukrainiennes.

En savoir plus : Moscou : Attaques sur des diplomates russes en Ukraine, silence assourdissant de l’Occident

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales