Danemark : le pays veut envoyer 400 hommes combattre l'Etat islamique en Syrie et en Irak

- Avec AFP

© reuters Source: Reuters

Le Premier ministre danois Lars Lokke Rasmussen a annoncé avoir obtenu le soutien de la commission des Affaires étrangères du Parlement pour envoyer 400 membres des forces spéciales et des avions de combat en Syrie et en Irak pour combattre Daesh.

«Le gouvernement souhaite intensifier le combat contre l'organisation terroriste EI. [...] C'est une décision sérieuse d'envoyer des hommes et des femmes danois [...] c'est pourquoi je peux assurer que le projet du gouvernement a obtenu un large soutien parmi les partis du parlement», a écrit le Premier ministre danois, Lars Lokke Rasmussen, dans un communiqué.

Ce nouveau contingent, qui devrait comprendre 60 membres des forces spéciales, et des appareils, dont un avion de transport, devrait être déployé à partir de la mi-2016. Le ministre des Affaires étrangères danois a appelé à des frappes aériennes contre Daesh après les attentats de Paris du 13 novembre 2015. La proposition devrait être soumise au vote des parlementaires le 19 avril. 

«Cela ne veut pas dire que les soldats danois combattront directement. Mais ils pourront subir des attaques et auront donc un mandat large», a expliqué le chef de la diplomatie danoise, Kristian Jensen, à l'agence Ritzau.

Quelque 120 soldats et techniciens danois sont actuellement déployés sur la base aérienne d'Al-Asad en Irak où ils entraînent des soldats irakiens et des membres des forces de sécurité kurdes.

Lire aussi : Un ado danois retiré à son père de peur qu’il ne l’envoie faire le Jihad en Syrie (VIDEO)

Le pays, est membre de la coalition contre l'Etat islamique menée par les Etats-Unis, et à mis plusieurs avions F-16 à sa disposition. Ses derniers ont participé à des frappes contre Daesh en 2014. Les avions sont retournés au Danemark pour maintenance l'année dernière mais doivent regagner le théâtre des opération pour d'autres missions cette année. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales