Lavrov : utiliser des terroristes comme atout stratégique ne résoudra par les crises du Moyen-Orient

Sergueï Lavrov Source: Sputnik
Sergueï Lavrov

Eliminer la menace terroriste reste l'objectif crucial pour apporter la paix au Moyen-Orient, ce qui sera impossible si certains pays continuent d’utiliser des extrémistes dans leurs propres intérêts, selon le chef de la diplomatie russe.

«La dégradation de la situation représente une menace sérieuse pour toute le système internationale […] Il est évident que la stabilisation à long terme dans la région est impossible sans la liquidation du foyer de la menace terroriste, et en premier lieu de Daesh», lit-on dans le message du ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov aux participants de la séance sur le Moyen-Orient du forum international de discussion de Valdaï.

«Ce travail ne peut évidemment pas aboutir si un terme n'est pas mis aux tentatives d’utiliser les terroristes comme atout stratégique dans des jeux géopolitiques douteux», a ajouté le diplomate.

Lire aussi : Sergueï Lavrov promet de ne jamais oublier la complicité d’Ankara avec les terroristes

Nouveaux pourparlers inter-libyens possibles en mars

Le message de Sergueï Lavrov a été lu par le vice-ministre, Mikhaïl Bogdanov, qui a insisté en particulier sur la crise en Libye.

«Une nouvelle intervention en Libye signifierait faire une croix sur sa souveraineté. Il faut régler la situation dans ce pays avec la participation de ses autorités», a déclaré le responsable.

Il a également annoncé que, selon les estimations russes, les parties au conflit en Libye pourraient se mettre encore une fois à la table des négociations en mars.

Le Parlement libyen reconnu par la communauté internationale a rejeté, lundi 25 janvier, le gouvernement d’union nationale «à cause du nombre des ministres», jugé trop important. Les députés ont demandé que le Conseil présidentiel, qui siège à Tunis, présente sous dix jours une liste de ministres moins longue.

Lire aussi : de nouvelles attaques contre des installations pétrolières en LIbye attribuées à Daesh

La liste des membres du gouvernement d’union nationale a été formée par les deux gouvernements libyens qui se disputent le pouvoir dans le pays, dans le cadre d’un accord parrainé par les Nations unies.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales