John Kerry a estimé que sans la Russie, il aurait été impossible d’atteindre un accord sur la Syrie

Source: Sputnik

En commentant le plan de cessez-le-feu en Syrie, le ministre des Affaires étrangères américain a indiqué qu'il n’aurait pas été possible de trouver une solution pacifique au conflit syrien sans l'assistance de la Russie.

«Je ne pense pas qu’on aurait atteint un accord sur la Syrie sans la coopération de la Russie», a-t-il déclaré aujourd'hui lors d’une intervention auprès du comité des Affaires étrangères du Sénat américain, rapporte l'agence RIA.

La veille, Vladimir Poutine et Barack Obama ont validé un accord russo-américain prévoyant un cessez-le-feu en Syrie à partir du 27 février.

Le ministre des Affaires étrangères russe Sergueï Lavrov et son homologue américain John Kerry avaient en effet discuté par téléphone durant tout le week-end dernier de la «coopération pratique» à adopter sur la Syrie entre Moscou et Washington, pour finalement arriver à un terrain d’entente.

En savoir plus: La Russie et les Etats-Unis se sont accordés pour établir un cessez-le-feu en Syrie dès samedi

Selon le plan établi, ceux qui souscrivent à l'accord doivent déclarer au Kremlin ou à la Maison Blanche qu'ils renonceront aux hostilités dans un délai de 12 heures avant que le cessez-le feu n’entre en vigueur.

Ce plan exclut l'Etat islamique, Al-Nosra (branche syrienne d'Al-Qaïda) mais aussi des organisations classées terroristes par le Conseil de sécurité de l'ONU et non identifiées dans le texte.

Damas a déjà annoncé qu'il acceptait la proposition sur la cessation des hostilités en Syrie mais qu'il continuerait à combattre les groupes terroristes, exclus de l'accord.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales