Cessez-le-feu en Syrie : tout ce qu'il faut savoir sur le plan russo-américain

Source: AFP

Lundi 22 février, Moscou et Washington sont parvenus à établir un plan de cessez-le feu excluant les organisations terroristes Daesh et Al-Nosra. Les modalités du cessez-le-feu ont été exposés par le président russe Vladimir Poutine.

Après l'annonce par Moscou et Washington d'un accord conjoint pour un cessez-le-feu, la Syrie déchirée par la guerre depuis cinq ans, caresse pour la première fois un doux espoir de paix. Voici comment la trêve proposée devrait fonctionner.

Quand débutera le cessez-le-feu ?

Le cessez-le feu deviendra officiel à minuit, heure de Damas, le samedi 27 Février (vendredi à 22h00 GMT). Ceux qui souscrivent à l'accord doivent déclarer au Kremlin ou à la Maison Blanche qu'ils renonceront aux hostilités dans un délai de 12 heures avant que le cessez-le feu n’entre en vigueur. 

A qui s’applique cet arrêt des hostilités ? 

Le gouvernement syrien et les forces de l’opposition devront cesser toute hostilité. Cet accord s’étend à tous les groupes militaires qui soutiennent respectivement les deux camps. En revanche, le cessez-le-feu ne concernera pas Daesh, le groupe Al-Nosra et d'autres organisations terroristes désignées par le Conseil de sécurité. Ces dernières feront l'objet de frappes aériennes dans un futur proche. 

Quels outils seront mis en place pour le respect du cessez-le-feu ?

La Russie et les Etats-Unis vont «travailler ensemble pour échanger des informations pertinentes» par le biais d'un groupe de travail. Les militaires des deux pays vont entre autre établir conjointement une carte indiquant précisément où sont positionnés les belligérants. Aucune n’attaque ne devra les cibler. Vladimir poutine a indiqué que la Russie et les Etats-Unis en tant que coprésidents du groupe de soutien à la Syrie sont prêts à mettre en place un mécanisme efficient pour la mise en œuvre et le contrôle du cessez-le-feu. 

En outre, une ligne téléphonique directe sera mise en place entre Moscou et Washington pour éviter les tensions entre les deux Etats. Les institutions publiques ainsi que les journalistes seront amenés à jouer un rôle important pour suivre «de manière transparente et impartiale» la mise en place et le respect du cessez-le-feu.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales