Turquie : exaspéré de l’entendre insulter Erdogan, un mari porte plainte contre son épouse

Source: AFP

Lundi 22 février, le journal pro-gouvernementale Yeni Safak rapporte sur son site internet qu'un chauffeur de camion turc a officiellement porté plainte contre son épouse pour insulte au président.

Trois années qu’il priait son épouse d'arrêter de maudire sans cesse Recep Tayyip Erdogan lors de ses interventions télévisées. Malgré les appels de son mari à la pondération, l’épouse n’y a jamais prêté la moindre attention.

Enervée par une énième remarque, l’épouse a alors décidé par défier son époux : «Enregistre-moi et porte plainte officiellement».  Un défi que le mari ne s’est pas gêné de relever. «Je n'avais pas cessé de l'avertir, de lui demander pourquoi elle faisait ça. Notre président est quelqu'un de bien et a fait de bonnes choses pour la Turquie», a expliqué à Yeni Safak le mari prénommé Ali D.

Depuis son élection à la présidence en août 2014, M. Erdogan, dont les adversaires dénoncent régulièrement la dérive autoritaire de sa gouvernance, a multiplié les poursuites pour «insultes». Journalistes, artistes ou bien simples citoyens, se sont retrouvés devant les tribunaux pour ce même motif. En janvier dernier, un tribunal local turc a rejeté la plainte de Recep Tayyip Erdogan contre le chef d’un parti de l’opposition Kemal Kilicdaroglu. Le dirigeant turc avait intenté deux poursuites cette semaine contre ce dernier pour des «attaques à ses droits».

Interrogé par RT en décembre dernier, Johann Bihrle responsable du bureau Europe de l'Est et Asie centrale de Reporters sans frontières, estimait que le gouvernement turc a bafoué à plusieurs reprises les libertés fondamentales des citoyens. 

Lire aussi : Le récap’ : Les attaques du gouvernement turc contre les déclarations déplaisantes

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales