Le Pentagone informe la Russie sur les positions de ses forces spéciales en Syrie

Des avions de la coalition américaine survolent des opposants syriens ce samedi 20 février Source: Reuters
Des avions de la coalition américaine survolent des opposants syriens ce samedi 20 février

Les Etats-Unis avaient pourtant indiqué vouloir limiter leur coopération avec la Russie dans le conflit syrien au strict minimum. Le Pentagone a révélé avoir donné à l'armée russe la localisation de certaines bases en Syrie.

Les Américains veulent ainsi éviter tout bombardement par erreur des positions de leurs soldats déployés en Syrie. Cet échange d'informations témoigne d'une percée modeste en matière de communication militaire au-delà du «protocole d'accord» très basique (MOU) signé en octobre dernier concernant les protocoles de sécurité applicables aux équipages russes et américains dans le partage de l'espace aérien syrien.

«Nous avons fourni une zone géographique que nous leur avons demandé de ne pas survoler à cause des risques liés à la présence de forces américaines au sol», a indiqué Peter Cook, porte-parole du Pentagone, le 18 février, rapporte le Los Angeles Times.

L'armée russe «a honoré cette demande»

Il s'agit pour les Etats-Unis d'une tentative de garantir la sécurité de leurs forces spéciales «dans une situation dangereuse». Cet accord a été conclu en dehors du champ d'application du «protocole d'accord», a confirmé le porte-parole de la Défense américaine. Jusqu'à présent, l'armée russe «a honoré cette demande», a-t-il ajouté.

Le protocole d'entente entre les Etats-Unis et la Russie a été conclu en octobre 2015, après que l'armée de l'air russe ait commencé d'intenses bombardement contre l'Etat islamique en Syrie. Actuellement, le seul document officiel réglementant la conduite des deux armées a une portée limitée en raison de la nature différente des objectifs militaires de Moscou et de Washington en Syrie.

Lire aussi : La résolution russe sur la Syrie à l'ONU n'a «pas d'avenir», selon Paris et Washington

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales