L'Indonésie interdit la célébration de la Saint-Valentin car cela ne fait pas partie de l'islam

Manifestation contre la célébration de la Saint Valentin en Indonésie (Source : capture d'écran Twitter)
Manifestation contre la célébration de la Saint Valentin en Indonésie (Source : capture d'écran Twitter)

Les officiels et les responsables religieux du pays musulman le plus peuplé au monde ont banni la célébration de la Saint-Valentin. Ils estiment que cette fête va à l'encontre des enseignements de l'islam.

Dans la capitale de la province musulmane de Aceh, Banda Aceh, des milliers d'étudiants se sont rassemblés pour manifester leur rejet de la célébration de cette fête. Le maire de la ville, Illiza Sa'addin Djamal et des officiels se sont joints à la manifestation de samedi qui est intervenue à quatre endroits différents de la ville. «La célébration du jour de la Saint Valentin est devenu une culture», a déclaré le maire.

La fête interdite dans la plupart des villes du pays

Il a ajouté que les jeunes gens qui ont organisé le rassemblement sont conscients que le jour de la Saint-Valentin ne fait pas partie de la culture de l'islam. Cette fête qui trouve sa source dans la fête païenne de la fertilité dans l'ancienne Rome a été instituée au moment de la mort du martyr chrétien appelé saint Valentin. Elle a pris de l'importance dans les consciences à travers la littérature et notamment des auteurs comme Chaucer et Shakespeare.

L'interdiction a été imposée dans beaucoup de villes d'Indonésie. L'influent Conseil indonésien clérical a déclaré à plusieurs reprises que célébrer le 14 février était la même chose que promouvoir une autre foi que l'islam. Près de 90 % des 265 millions d'indonésiens sont musulmans.

Lire aussi : La première mosquée dirigée par des femmes ouvre ses portes au Danemark

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales