Après Bruneï, la Somalie et le Tadjikistan interdisent à leur tour Noël

Après Bruneï, la Somalie et le Tadjikistan interdisent à leur tour Noël © Luc Gnago. Source: Reuters
Un vendeur de chapeaux de Père Noël à Abidjan (Côte d'Ivoire) en Décembre 2014.
Suivez RT France surTelegram

Les gouvernements somalien et tadjik ont interdit les célébrations de Noël cette année, avec des sanctions allant jusqu'à une peine d'emprisonnement de cinq ans. Plus tôt, Bruneï avait lui aussi interdit la plus importante des fêtes chrétiennes.

Le minsitre de la Religion de la Somalie, Cheikh Mohamed Kheyrow a émis une interdiction sur les festivités de Noël et du Nouvel An mercredi, affirmant que ces fêtes n'avaient «rien à voir avec l'Islam». 

«C'est une question de foi», a-t-il martelé, ajoutant avoirenvoyé des lettres à la police, aux services des renseignements et de la sécurité nationale de la capitale Mogadiscio, demandant de prévenir toute célébration chrétienne en lien avec Noël et/ou le Nouvel An. 

Les motivations de ce choix radical de la Somalie reste inexpliqué. La Somalie est presque entièrement de confession musulmane, mais accueille des milliers de soldats de l'Union africaine (UA), dont une partie importante est issue de pays à majorité chrétienne tels que le Burundi, l'Ouganda ou encore le Kenya.

Par ailleurs, le pays, qui peine à sortir de deux décennies de combats et de chaos, a également vu un nombre croissant de ses ressortissants revenir d'Europe et d'Amérique du Nord, qui ont eu le temps de s'habituer aux coutumes et traditions occidentales. 

Les fonctionnaires somaliens ont également dit que les célébrations de Noël pouvaient provoquer des attques de militants islamistes des Shebabs. 

«La fête de Noël ne sera pas célébrée en Somalie pour deux raisons : d'abord parce que tous les Somaliens sont musulmans et il n'y a aucune communauté chrétienne en Somalie, ensuite pour des raison évidentes de sécurité», a annoncé Abdifatah Halane, porte-parole du maire de Mogadiscio.

La plus importante fête chrétienne a également été interdite au Tadjikistan, où le gouvernement s'est prononcé contre l'installation d'arbres de Noël dans les écoles et la distribution de cadeaux aux enfants. 

Déjà en 2013, le pays avait banni le Diéd Moroz ('Grand-père gel, l'équivalent du Père Noël en Russie) des écrans de télévision. La-même année, la police avait arrêté de nombreux manifetstants qui s'en étaient pris aux forces de l'ordre déguisés en zombies lors d'un défilé non-autorisé en célébration de la fête occidentale anglo-saxonne d'Halloween. 

Il y a quelques jours, le sultan de Bruneï, pays d'Asie régi par la charia, a prévenu que les citoyens qui décideraient de braver la loi, qui restreint sévèrement la célébration de la fête de Noël, encouraient une amende de 20 000 dollars, cinq ans de prison, ou les deux.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix