Israël craint une course à l'armement nucléaire des pays arabes pour contenir l'Iran

Le ministre de la Défense israélien Moshe Ya'alon Source: Reuters
Le ministre de la Défense israélien Moshe Ya'alon

Israël a vu les signes d'une course à l'armement au Moyen-Orient de la part des pays arabes cherchant à contenir l'Iran, a averti le ministre de la Défense israélien, Moshe Ya'alon.

Les pays arabes ne sont pas rassurés par l'accord signé au mois de juillet 2015 entre l'Iran et les six puissances mondiales au sujet d'un allégement des sanctions contre l'engagement de ne pas développer son programme d'armement nucléaire. C'est ce qu'a déclaré le ministre israélien Moshe Ya'alon, rapporte The Telegraph.

«Nous voyons des signes que des pays dans le monde arabe se préparent à acquérir l'arme nucléaire, ils ne sont pas prêts à attendre sagement, alors que l'Iran est sur le point d'avoir une bombe nucléaire ou atomique», a-t-il déclaré, sans diffuser aucune information précise à ce sujet. Israël est le principal adversaire de l'Iran au sujet de son programme nucléaire.

Israël, le plus farouche opposant au programme nucléaire iranien

Israël et les pays sunnites du Golfe n'ont pas de liens diplomatiques mais sont unis dans leur opposition à l'Iran. Le président Barack Obama qui avait été un des instigateurs de cet accord, contre l'avis de son allié israélien, l'avait défendu en estimant qu'il entraînerait un rééquilibrage au Moyen-Orient dont le déséquilibre, notamment en faveur des pays sunnites de la région, est un facteur d'instabilité.

L'Arabie saoudite voudrait également profiter de ses pétro-dollars afin d'acquérir l'arme nucléaire tandis que les Emirats arabes unis ont déjà lancé un programme nucléaire civil sans qu'aucun indice ne laisse à penser que l'objectif est de fabriquer une bombe atomique.

Lire aussi : Clinton veut «renforcer» les liens avec Israël, et «n’exclut pas» une action militaire contre l’Iran

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales