L'Iran acquiert un système de défense russe pour améliorer la qualité de ses missiles

Missile balistique anti-navire exposé à Téhéran Source: AFP
Missile balistique anti-navire exposé à Téhéran

L'Iran qui est toujours sous le coup de sanctions des Etats-Unis et de l'Union européenne contre son programme de missiles balistiques a annoncé l'acquisition prochaine d'un système de défense russe pour continuer à le développer.

Le ministre iranien de la Défense, Hossein Dehghan, a déclaré qu'il ferait l'acquisition cette année 2016 d'un nouveau système de défense russe afin de perfectionner ses missiles balistiques Emad. «Nous allons annoncer la nouvelle génération de Emad avec une précision améliorée l'année prochaine (l'année iranienne commence le 20 mars)», a-t-il déclaré, rapporte Reuters.

Téhéran a signé un accord avec les puissances occidentales sur la limitation de son programme nucléaire en juillet dernier et les sanctions ont été allégées en janvier. Les tensions avec Washington ont néanmoins connu un regain de tension après le premier essai de lancement du missile Emad en octobre dernier. L'Iran a justifié que ce missile était une pièce essentielle de son dispositif de dissuasion conventionnelle.

Des missiles capable de transporter des ogives nucléaires

Les Etats-Unis ont critiqué le fait que ce missile Emad était capable de porter une tête nucléaire et que le test d'octobre dernier violait une résolution des Nations Unies. Washington a imposé des nouvelles sanctions le mois dernier contre certaines personnalités et entreprises iraniennes accusées de soutenir ce programme de missiles balistiques.

«Les missiles Emad ne sont pas une violation de notre accord sur le nucléaire, ni d'aucune résolution de l'ONU car nous n'utiliserons aucune tête nucléaire. Ce ne sont que des allégations», a précisé Hossein Dehghan. Il a ajouté que la production de masse allait commencer prochainement.

L'Iran a également prévu la livraison de système de missiles S-300 russe les deux prochain mois. Téhéran et Moscou sont enfin en discussion pour la livraison d'avions de chasse russes Sukhoi-30 fighter jet.

Lire aussi : La France dément avoir demandé à l'UE d'imposer de nouvelles sanctions contre l'Iran

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales