La Pologne veut faire interdire l’utilisation du terme «camp de la mort polonais»

Le tristement célèbre camp d'Auschwitz© Kacper Pempel Source: Reuters
Le tristement célèbre camp d'Auschwitz

Le ministre de la Justice Zbigniew Ziobro a annoncé samedi que son pays élaborait de nouvelles lois pour punir l’utilisation de la phrase en référence aux camps de concentrations nazis qui se trouvaient en Pologne durant la Seconde Guerre mondiale.

La Pologne a longtemps cherché à éliminer le terme «camp de la mort polonais» des journaux et autres témoignages historiques car il suggérerait que le pays, qui était à l’époque occupé par l’Allemagne nazie, était responsable des camps sur son territoire.

Par son initiative, Zbigniew Ziobro veut à l'inverse mettre l'accent sur le fait que ce sont les nazis, et non les Polonais, qui géraient les camps de la mort les plus tristement célèbres, comme celui d’Auschwitz-Birkenau, de Sobibor ou de Treblinka, en Pologne occupée. 

«Il s’agit d’un projet qui rencontre les attentes des Polonais, qui sont blasphémés dans le monde, en Europe, même en Allemagne [où l'on prétend] qu’ils sont les responsables de l’Holocauste, qu’en Pologne il y avait des camps de concentration polonais, des chambres à gaz polonaises» s’est expliqué le ministre sur la radio privée RMF.

«Assez avec ce mensonge. Il doit y avoir une responsabilité», a-t-il conclu.

Le ministre de la Justice a déclaré qu’il avait présenté le projet à la Première ministre Beata Szydlo et que sa réaction avait été positive.

Lire aussi : A 93 ans, un ancien garde d’Auschwitz face à la justice allemande

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales