Ankara interdit un vol d’observation russe au-dessus de son territoire près de la frontière syrienne

L'avion russe An-30B Source: Reuters
L'avion russe An-30B

La Turquie a créé un « dangereux précèdent», a déclaré le ministère de la Défense russe, promettant une « réaction appropriée » après le viol par la Turquie de ses engagements dans le cadre du traité Ciel ouvert.

Le traité Ciel ouvert a été signé le 24 mars 1992, à Helsinki, et est entré en vigueur le 1er janvier 2002. Il autorise 34 Etats d'Europe et d'Amérique du Nord, y compris la Turquie signataire, à effectuer des vols d'observation non armés au-dessus des territoires des Etats parties au traité, pour accroître la transparence et la confiance dans les domaines des activités militaires et du contrôle des armements.

Lors du conflit en Ukraine, différents pays ont réalisé des vols dans le cadre de ce traité au-dessus des territoires russes.

Pourtant, le gouvernement turc a interdit à un avion russe An-30B d’effectuer un vol de reconnaissance au-dessus de la Turquie qui était prévu pour les 1-5 févier, sans aucun avertissement.

Lire aussi : La Turquie élargirait ses frontières au détriment de la Syrie en opprimant les Kurdes

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales