L’Arabie saoudite entretient le doute sur sa volonté d’obtenir l’arme nucléaire

L'Arabie saoudite est accusée de chercher à développer l'arme nucléaire pour faire pression sur l'Iran© Kevin Lamarque Source: Reuters
L'Arabie saoudite est accusée de chercher à développer l'arme nucléaire pour faire pression sur l'Iran

Riyad est-elle en train d’obtenir la bombe atomique via le Pakistan ? Le ministre des Affaires étrangères d’Arabie saoudite a en tout cas assuré qu’il ferait «tout ce qu’il peut pour protéger [sa] nation».

Interviewé par la chaîne américaine CNN mardi 19 janvier à propos de sa coopération nucléaire avec le Pakistan, qui possède lui l’arme atomique, Adel Al-Jubeir a répondu : «Je ne vais pas entrer dans les détails sur les discussions que nous avons avec des gouvernements étrangers, et certainement pas des gouvernements alliés. Je suis sûr que vous comprenez».

Ajoutant que son pays «est dévoué à deux choses (…) sur lesquelles nous ne négocions pas : notre foi et notre sécurité», il a finalement coupé court à la discussion en affirmant : «l’Arabie saoudite fera tout ce qu’il faut pour protéger notre nation et notre peuple de toute nuisance. Et je m’arrêterai là».

Le ministre des Affaires étrangères saoudien revenait d'un voyage au Pakistan où il a expliqué avoir évoqué des questions «stratégiques» et de «sécurité régionale».

Le Secrétaire d’Etat américain John Kerry, dont les propos ont été cités dans l’émission, a pour sa part assuré que l’Arabie saoudite ne cherchait pas à obtenir la bombe car elle «sait» que cela l’entraînerait vers le même sort que l’Iran.

Ce dernier pays a en effet subi de nombreuses sanctions économiques de la part des Etats-Unis, en raison des soupçons qui pesaient sur sa volonté d’obtenir l’arme nucléaire.

Les relations entre Téhéran et Riyad se sont fortement crispées ces derniers temps, après que cette dernière ait exécuté l’Imam chiite Nimr al-Nimr. Cette sentence, vivement critiquée à l’international, a notamment poussé les Iraniens à mettre le feu à l’ambassade saoudienne en Iran. 

En savoir plus : EN CONTINU : l'Iran porte plainte à l’ONU contre les provocations directes de l’Arabie saoudite

Sur CNN, le ministre a réaffirmé qu’il n’avait «pas confiance en l’Iran», mais qu’il avait en revanche «confiance en les Etats-Unis».

Selon des révélations du journal britanique Sunday Times en mai, qui citait un responsable américain, l'Arabie saoudite aurait financé le programme nucléaire du Pakistan, et tenterait désormais de se faire rembourser en tentant d'obtenir ses propres armes atomiques avec l'aide de ce dernier.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales