Vers une mort écologique en Suède ?

Des cercueils avec zéro émission d'oxyde d'azote lors de leur inflammation bientôt en Suède ? Source: Reuters
Des cercueils avec zéro émission d'oxyde d'azote lors de leur inflammation bientôt en Suède ?

Il sera peut être bientôt possible de mourir sans polluer. Dans «l'esprit COP 21», l'industrie de la crémation en Suède fait actuellement des recherches pour tenter d'incinérer des gens en produisant le moins d'oxyde d'azote possible.

L'industrie suédoise des cimetières et crématorium a lancé un projet pour réduire les émissions d'oxyde d'azote lors d'une incinération, au moment de l'inflammation d'un défunt. Des données sur la crémation de 21 personnes ont déjà été recueillies pendant ce mois de décembre. Les résultats seront publiés en mars prochain.

«Nous voulons apprendre comment l'oxyde d'azote est produit pendant la crémation. Nous devons observer d'où provient ce composé chimique. Cela peut être des cercueils, des corps ou encore du supplément de combustible utilisé», s'est justifié le conseiller technique du projet Torbjörn Samuelsson, rapporte The Local.

Lire aussi : La Norvège ne remettra pas en cause l'exploitation du pétrole et du gaz

«C'est aussi important de penser à l'environnement quand vous préparez des funérailles que quand vous allez acheter de la nourriture»

La fédération a testé l'utilisation de cercueil en bois massif, en aggloméré ou encore des cercueils tapissés de feuilles d'argent. Torbjörn Samuelsson a précisé que les données sur les émanations lors de l'incinération des défunts ne sont pas transmises aux familles.

«Nous ne pouvons pas ignorer les aspects environnementaux. Nous pensons qu'il y a une solution qui apparaît maintenant évidente, les cercueils uniquement fait de pin. C'est une chose que toutes les usines peuvent faire», a déclaré Peter Jensen le cofondateurs de l'entreprise de cercueils haut de gamme Nilssons Trämanufaktur, avant de conclure : «C'est aussi important de penser à l'environnement quand vous préparez des funérailles que quand vous allez acheter de la nourriture».

Lire aussi : Parole libre : La COP21 vue par Philippe Verdier. Les paradoxes budgétaires de la France

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales