Moscou : Ankara a refermé toutes les possibilités de dialogue constructif sur la Syrie

Source: Reuters

La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zahkarova, a déclaré que la Russie et la Turquie avaient des opinions différentes, soulignant qu’il était impossible d’en «discuter à huis clos» maintenant.

«Notre position sur la Syrie n’a changé ni avant ni pendant ni après l’incident avec le bombardier russe SU-24. Notre position sur toutes les questions ont toujours été conséquentes. Nous avions certains différends sur des questions régionales mais nous les négocions avec nos collègues turcs pour rapprocher nos positions. Nous avons toujours fort et clairement, mais à huis clos, alors que nous étions des partenaires. Mais après avoir abattu le SU-24 et après la rhétorique affreuse d’Ankara, la Turquie a fermé toutes les possibilités de dialogue constructif, notamment sur la Syrie », a précisé Maria Zahkarova. 

La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères a aussi précisé que Moscou soutenait l’initiative américaine de convoquer une rencontre du groupe du soutien à la Syrie au niveau des ministres des Affaires étrangères, le 18 décembre à New York.

Lire aussi : La feuille de route de sortie de crise en Syrie au menu du dialogue Russie-USA

«En plus, on espère que suite à cette rencontre, on pourra soumettre à la discussion un projet de résolution comportant tous les principes des négociations de Vienne», a-t-elle poursuivi.

Sur la lutte contre Daesh en Irak

Lors de la conférence de presse, Maria Zahkarova a aussi parlé de la lutte contre Daesh. Elle a mis en évidence le fait que la Russie «coopérait étroitement avec le gouvernement officiel de Bagdad».

Sur l’adhésion du Monténégro à l’OTAN

«Nous sommes persuadés que le peuple du Monténégro doit pouvoir s’exprimer avec force sur la question de l’adhésion à l’OTAN lors d’un référendum», a déclaré Maria  Zahkarova suite à la question d’un journaliste sur l’attitude adoptée par la Russie après l’invitation officielle adressée au Monténégro par l’OTAN

«Milo Dukanovic a déclaré en novembre que le camp des adeptes de l’adhésion à l’OTAN avait augmenté jusqu’à 220 000 personnes. Mais il a perdu de vue que le nombre des votants dans la République dépasse 541 000, ce qui signifie que moins de la moitié de la population soutient l’adhésion du pays à l’OTAN», a-t-elle conclu.

Lire aussi : Du gaz lacrymogène contre une manifestation de l'opposition au Monténégro

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales