Monténégro : du gaz lacrymogène contre une manifestation de l'opposition

Les manifestants et les forces de l'ordre © Stevo Vasiljevic Source: Reuters
Les manifestants et les forces de l'ordre

Alors qu'un rassemblement réclamant la démission du Premier ministre avait lieu dans la capitale, Podgorica, la police a envoyé du gaz lacrymogène sur les protestataires, qui tentaient de faire incursion dans le Parlement.

Suivie par quelques 5 000 personnes, la manifestation de ce samedi comportait des slogans comme «Milo voleur», ou «Il est fini», en référence au Premier ministre du Monténégro, Milo Djukanovic. Si la marche avait commencé pacifiquement, la tension est rapidement montée. Réclamant la démission de Djukanovic, les manifestants ont atteint le Parlement, protégé par un cordon de policiers. Alors que certains tentaient d'y pénétrer, la police a fait évacuer la foule à l'aide de gaz lacrymogène. Des médias locaux font état de plusieurs blessés.

Une vidéo postée sur Youtube montre également des émeutiers lancer des cocktails Molotov et des pierres sur les forces de l'ordre. 

Auteur: Vlada Crne Gore

A l'initiative du rassemblement, Milan Knezevic, un membre haut placé du parti d'opposition Front Démocratique a déclaré : «notre message à Milo Djukanovic est de répondre à nos discours démocratiques et d’accepter la création d’un gouvernement d’intérim, et d’organiser les premières élections libres et honnêtes».

La semaine dernière, la police avait dispersé des protestataires qui réclamaient la démission du Premier ministre avec du gaz lacrymogène. Plus tôt ce samedi, des manifestants de l'opposition ont jeté des pierres sur l'ambassade de l'Albanie au Monténégro, endommageant l'extérieur du bâtiment.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales