Appelés pour éteindre un feu dans un avion, des pompiers chinois aspergent le mauvais appareil

© Weibo

Après qu’un pilote de la compagnie Air China ait fait état d’étincelles dans un avion, les pompiers sont intervenus très rapidement… Et peut-être même un peu trop, puisqu’ils se sont trompés d’avion en actionnant leur lance à incendie.

Des étincelles ont été observées par un pilote dans un Boeing dans l’aéroport de Fuzhou, capitale de la province de Fujian. Immédiatement mise au courant, la tour de contrôle a envoyé dans la foulée huit camions de pompiers sur place pour intervenir afin de stopper le feu naissant dans l'appareil de la compagnie aérienne chinoise.

La brigade est arrivée sur place à peine quelques minutes après avoir reçu l’alerte. Mais Air China ayant déjà éteint le moteur de l’engin suspect, les hommes sont malheureusement passés à côté du bon avion et se sont rués sur le mauvais, rempli de passagers, après avoir repéré des émissions de chaleur en provenance de celui-ci.

Les pompiers ont alors recouvert l’appareil de mousse anti-incendie, sous les yeux incrédules des passagers, qui avaient déjà embarqué et attendaient le décollage.

Deux minutes plus tard, la tour de contrôle a contacté les pompiers pour leur signaler qu’ils s’étaient trompés d’appareil. C’est seulement à ce moment que les pompiers se sont tournés vers le bon avion…

Mais la bourde n’a pas fait rire tout le monde, puisqu’elle a causé un retard de 10 heures de l’avion arrosé, rapporte l’agence de presse internationale Associated Press. L’aéroport a dû être fermé pour 90 minutes, et 30 autres appareils ont conséquemment pris du retard. La direction a présenté ses excuses aux passagers.

Lire aussi : Depuis deux ans, il se faisait passer pour l'inspecteur Lei... il n'était même pas policier

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales