Depuis deux ans, il se faisait passer pour l'inspecteur Lei... il n'était même pas policier

Depuis deux ans, il se faisait passer pour l'inspecteur Lei... il n'était même pas policier Source: Reuters
Pendant deux ans, le détective Lei a réussi à se faire passer pour un policier.
Suivez RT France surTelegram

Pendant plus de deux ans, un Chinois s'est fait passer pour un inspecteur de police. Il avait même installé un faux commissariat à son domicile. Il a été arrêté après avoir tenté de faire chanter son ancienne petite amie.

Pendant deux ans, tout le monde ou presque l'appelait inspecteur Lei. Il faut dire qu'il avait fait ce qu'il faut pour se faire passer pour un policier, allant même jusqu'à installer chez lui un bureau de police et une salle d'interrogatoire. Mais le fameux détective Lei n'était même pas policier. Il a finalement été arrêté, la semaine dernière, sur fond de rupture amoureuse.

C'est en effet son ancienne copine qui aura entraîné la perte de l'inspecteur Lei. En 2012 en effet, l'imposteur avait séduit une jeune femme en se faisant passer pour un capitaine de l'armée chinoise. Uniformes à l'appui, là encore. En 2013, il lui explique qu'il a changé de métier pour entrer dans la police.

Mais au mois d'avril, la jeune femme quitte l'inspecteur Lei. Ce dernier menace alors de dévoiler une sex-tape si elle ne lui donne pas de l'argent. La jeune femme refuse, et dénonce finalement l'imposteur à la police, la vraie, celle-ci.

A son domicile, les policiers chinois ont donc découvert un faux commissariat, des menottes, des armes non létales ainsi que plusieurs uniformes de police. Uniformes dont l'inspecteur Lei se servait aussi pour procéder à un trafic de faux papiers. «Avec son déguisement, il était très tompeur», a reconnu Tang Hui, le vrai policier chargé de son arrestation  

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix