Des crèches confessionnelles musulmanes déclenchent une polémique à Vienne

- Avec AFP

porte manteau d'enfants© reuters Source: Reuters
porte manteau d'enfants

C’est un rapport universitaire qui a mis le feu aux poudres, il fait état d’environ 150 crèches confessionnelles musulmanes à Vienne, en Autriche.

Selon le rapport d’Ednan Aslan, spécialiste en pédagogie religieuse : «de nombreuses familles musulmanes chercheraient à créer un monde parallèle éloignant leurs enfants de la société». Il ajoute que dans ces crèches des règles religieuses sont inculquées entravant le développement d’une «pensée autonome» et qu’on y ferait la promotion des «modèles traditionnels».

Cependant, il ne s’agit là que des conclusions préliminaires mais le rapport fait déjà polémique. Sonja Wehsely, conseillère municipale social-démocrate, demande à l’auteur du rapport et au ministre Sebastian Kurz, conservateur, d’apporter des exemples concrets. Ce dernier a qualifié de «gros problème» le fonctionnement de certaines de ces crèches et a demandé aux responsables en charge des questions d’éducation et de l’enfant «l’évaluation la plus large possible et le contrôle des crèches musulmanes».

Le parti d’extrême droite autrichien, FPÖ, a lui aussi réagi pour exiger la fermeture de ces crèches en expliquant que «ce qui commence dans une crèche se termine dans les camps terroristes des jihadistes».

La ville de Vienne a d’ailleurs déclaré qu’elle irait jusqu’à la fermeture de certaines crèches si des manquements étaient constatés.

Fuat Sanac, le président de la communauté musulmane en Autriche, trouve «ridicule» ces soupçons d’éducation salafiste. Il a expliqué que dans les visites qu’il avait faites, l’éducation se faisait surtout en allemand, exception faite des «prières au début des repas et de certains concepts du Coran». 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales