Allemagne : une femme battue à mort, cinq sud-coréens se justifient d'exorcisme

Frankfort Source: Reuters
Frankfort

Cinq membres d'une famille sud-coréenne sont suspectés d'avoir battu à mort une femme de 41 ans, retrouvée bâillonnée et attachée à un lit, au cours d'un rituel d'exorcisme dans une chambre d'hôtel.

La police allemande a arrêté les individus qui ont indiqué que la femme, également sud-coréenne, étaient également «possédé par le démon». Ils l'ont attaché, bâillonné et violemment frappé pendant deux heures afin de faire sortir le démon, a déclaré le parquet.

«Je n'ai jamais vu une situation pareille», a indiqué le procureur général de la ville de Frankfort. Le corps a été trouvé samedi dans la chambre d'hôtel où les cinq suspects ont été arrêtés. Il s'agit d'une femme de 44 ans, de son fils de 21 ans, de sa fille de 19 ans et deux garçons âgés de 15 ans dont l'un est le fils de la victime.

Une deuxième victime présumée

La victime est décédée par «suffocation à cause d'une importante compression de la poitrine et d'un traumatisme au coup», selon le procureur. Les tueurs ont usé d'une «violence extrême» à l'encontre de la femme retrouvée morte, la frappant sur sa poitrine et sur son ventre alors qu'elle était attachée avec une serviette de toilette et ensuite avec un cintre.

La famille, arrivée dans la ville il y a six semaines, n'avait pas d'affiliation religieuse connu. Au cours de l'enquête, la police a découvert une autre victime présumée, gravement blessé, en hypothermie et très déshydraté mais en vie, dans le garage d'une maison que le groupe avait loué dans la ville de Sulzbach.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales