Le mur de protection de la centrale nucléaire de Fukushima est en mauvais état

Le mur de protection de la centrale de Fukushima.© Capture d'écran Youtube.
Le mur de protection de la centrale de Fukushima.

Conçu pour empêcher l'eau souterraine contaminée de pénétrer dans la mer et achevé le mois dernier, le mur de protection de 780 mètres construit à la centrale de Fukushima est déjà «légèrement penché», selon son exploitant TEPCO.

Le groupe d'inspection de Tokyo Electric Power Company a découvert que la pression de l'écoulement des eaux souterraines avait fait basculer le mur de 20cm vers la mer, a annoncé la radio japonaise NHK World

L'entreprise exploitante de la centrale, TEPCO, reste cependant optimiste et a déclaré que la légère inclinaison n'affecterait pas la capacité de la paroi à bloquer les eaux radioactives. Le mur est actuellement en train d'être renforcé à l'aide de pilliers en acier.

l'inspection du complexe effectuée en octobre dernier a également découvert des fissures le long du mur. Les fonctionnaires ont mis en cause une hausse du niveau de l'eau souterraine. les réparations sont en cours afin d'assurer que la pluie n'augmentera pas encore plus le niveau des eaux souterraines.

Le mur protecteur de 780 mètres de long de la centrale nucléaire de Fukushima a été construit pour empêcher l'écoulement de l'eau contaminée dans la mer de 400 tonnes à 10 tonnes par jour.

La barrière «imperméable» possède une section souterraine qui atteint 30 mètres de profondeur. Les responsables de TEPCO ont affirmé qu'une telle structure devrait permettre de réduire la quantité de césium et de strontium qui se jettent dans la mer à 1/40e des niveaux radioactifs précédents, tandis que les niveaux de tritium devraient être réduites à 1/15e.

Lire aussi : TEPCO a retiré une machine de 20 tonnes du bassin combustible de la centrale de Fukushima

Le 11 Mars 2011, un séisme de magnitude 9 a provoqué un tsunami qui a frappé la centrale de Fukushima. La catastrophe a causé une importante crise nucléaire. Jusqu'à présent, près de 45 000 travailleurs ont été impliqués dans un effort de nettoyage et de démantèlement qui devrait coûter des milliards de dollars et prendre au moins 40 ans.

Lire aussi : Un drone a survolé les zones interdites de la centrale nucléaire de Fukushima

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales