TEPCO a retiré une machine de 20 tonnes du bassin combustible de la centrale de Fukushima

TEPCO a retiré une machine de 20 tonnes du bassin combustible de la centrale de Fukushima Source: Reuters
Kimimasa Mayama

Après des mois de préparations, Tokyo Electric Power Co. (TEPCO) a réussi à faire sortir une machine endommagée qui gère le carburant d’un poids de 20 tonnes du bassin de combustible du 3ème réacteur de la centrale nucléaire de Fukushima.

Le débris le plus grand, d’une longueur de 14 mètres, a été retiré du bassin de combustible usagé à l’aide de deux grues de 600 tonnes, équipées des crochets spéciaux, affirme le rapport de TEPCO. Après cela, la machine qui gère le carburant nucléaire (FHM) a été délicatement placée sur le sol.

Cette opération était une étape clé dans le processus d’élimination des 514 assemblages de combustible usagé du bassin qui sont toujours très chauds.

En savoir plus : Tepco savait que Fukushima était vulnérable

Avant cette opération qui a duré une heure, TEPCO avait procédé à un grand nombre de travaux préparatifs pour, par exemple, éviter une fuite d’huile à partir du FHM.

«L’accomplissement avec succès de cette tâche complexe est due au dur labeur et à l’esprit d’équipe des nombreuses personnes venues d’organisations diverses qui ont travaillé ensemble», a souligné le chef du Bureau du démantèlement, Naohiro Masuda.

Avant l’accident de 2011, la FHM avait été utilisée pour placer les assemblages de combustibles dans le cœur du réacteur et déplacer les assemblages usagés dans un bassin spécial.

En savoir plus: Energie nucléaire : Tokyo cherche à réduire le coût de la catastrophe de Fukushima

Après avoir ramassé des débris de petite taille, TEPCO a l’intention de lancer l’opération de retrait du carburant mais ce ne sera pas avant janvier 2018, après l’installation d’un équipement spécial sur le bâtiment du réacteur, rapporte le journal Asahi Shimbun.

La catastrophe de la centrale nucléaire de Fukushima s’est produite le 11 mars 2011, lorsqu’un tsunami a déferlé sur le site de la centrale située au bord de l’océan. La déferlante a gravement endommagé les systèmes de refroidissement, provoquant la fusion des trois des six réacteurs de la centrale.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»